18/12/2007

IAM, l'Egypte et le racisme

   Je les avais rencontrés peu de temps après le MIA, il y a presque 20 ans, au hasard d'un plateau de télé. Akhenaton, leur leader, m'avait assailli de questions sur ce que je pensais des théories de Cheikh Anta Diop, illustre archéologue sénégalais, devenu, malgré lui puisque déjà mort, idole des rappeurs, vers Chicago. Ce qui était un exploit pour un francophone ! Pour résumer brutalement, ce collègue était considéré comme ayant démontré que la décadence de la civilisation égyptienne correspondait à la prise de pouvoir de pharaons blancs aux dépens des premiers pharaons, supposés noirs. Et que la probable origine africaine des humains modernes faisait que, ayant évolué plus longtemps comme humains modernes, les Africains noirs seraient plus civilisés que les Européens blancs. J'avais fait remarquer que la palette de couleurs de peau, du noir au blanc, des Egyptiens actuels n'avait certainement pas changé en quelques années et que les documents sur les couleurs de peau des pharaons étaient rares et peu convaincants. Et cité les théories d'Andor Thoma, anthropologue hongrois d'extrême droite, qui prétendait que l'homme de Vértesszőlős, en fait un unique os crânien très déformé et mal interprété, démontrait que les Européens avaient acquis un gros cerveau avant les Africains !
    Nous en avions conclu que le racisme, scientifique ou pas, n'avait pas de couleur, et que les seules choses importantes étaient que la civilisation égyptienne ait été fascinante et que la musique soit bonne !
    A l'heure où, par une bien faible majorité, nos parlementaires fédéraux ont pas mal rééquilibré le rapport de masculinité du Conseil fédéral et, enfin, un peu masqué la propagande anti- immigration qui donne honte d'être suisse, français ou européen, il était salutaire de rappeler que le racisme est la chose la mieux partagée du monde. Et qu'il n'y a pas de "droit au racisme" des victimes ou de leurs descendants, plus ou moins lointains, réels ou imaginaires, que ce soit à Chicago, Ryad, Beijing ou Tel Aviv.
    Et puis, pour ceux qui auront réussi à avoir des places, n'oubliez pas IAM, samedi à l'Arena de Genève ! Du bon vieux rap, francophone, quasi archéologique ...

08:11 Publié dans éducation | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Ouais en gros pour écrire autant de betises sur les écrits de Cheikh Anta Diop, non seulement vu ne l'avez jamais lu, mais encore même pas les qq premières pages de préface où je me rappelle très bien qu'il critique lui même la terminologie noir/blanc en expliquant très bien que c'est de la responsabilité des ces falsificateurs eux-ême qu'il soit nécessaire de reprendre leur terminologie pour démontrer que leurs convictions sont platement fausses.

Enfin pour remettre les choses en place il ne suffit que d'un tout petit peu de courage, oui de courage, car il en faut pour lire vraiment Diop en y trouvant sa lucidité et sa serenité, bien loin de tout ce blahblah de personnes qui ne savent que répéter éternellement les mêmes bétises, déformations, mensonges ouverts, sur des choses dont ils ne savent, dans les faits, platements rien hors des on-dit, des il-parait-que, des jai-entendu-vaguement.

Bref un message qui ne servira à rien pour ceux qui prennent le temps de se renseigner pour eux-même. Et pour ceux qui écoutent le premier clown venu, ne changera certainement rien non plus, si ce n'est de les mettre en garde contre leur addiction à la bêtise.

Écrit par : Zheim | 24/05/2008

Cher Zheim,
J'ai lu Cheikh Anta Diop plus que vous n'avez lu mes quelques lignes qui parlent très explicitement de ce que les rappeurs nord américains et marseillais disent de lui et non de ce qu'il a écrit.
Je préférerais certes que ce soit ses écrits et non ces inepties que l'on entende sur les ondes, mais je parlais du monde tel qu'il est.
Si vous en avez le courage, vérifiez ci-dessus!
Cordialement,
a langaney

Écrit par : langaney | 09/06/2008

Mr. Langaney,

Vous avez eu à faire ici à une "Kémite". Non, ce n'est pas une nouvelle espèce de Troll identifiée sur la toile, c'est un courant disons le tout net, qui se base sur les oeuvres d'Anta Diop comme d'un arme pour démontrer la supériorité de l'homme noir. Ils classent les hommes en deux catégories: les "leucodermes", et les "mélanodermes". Ce courant vient des antilles. Il est persuadé que les juifs sont les plus grands esclavagistes de la planète. Son site central est Africamaat (ici: http://www.africamaat.com/ ). Ils supportent Kémi Seba, de la fameuse tribu K. Une forme de fascisme inversé, si je puis dire, qui ne cessent d'accuser la science occidentale de falsification, relevant, à juste titre les erreurs de nos ancêtre Agassiz ou Breuil, mais niant qu'ils utilisent précisément des acquis de la conscience scientifique occidentale. Pour eux tout remonte à l'Egypte, et donc à eux... Un vision assez manichéenne et délirante... Elle pose un peu les même problèmes, disons quand on veut remettre en cause certaines de leurs déductions hâtives... que les créationnistes. Le cas le plus intéressant est celui de l'origine africaine de la dame de Brassempouy, j'ai essayé de débattre sous le nom de "Nicolas Guillén", j'aimerais pouvoir tempérer tout ça, et, justement, ouvrir un vrai débat scientifique et non manichéen... Votre avis serait précieux... Mais en même temps c'est des gens déjà très endoctrinés.

http://www.africamaat.com/La-premiere-Dame-de-France-la-Dame

Et sur mon blog, au cas où, un billet peu fréquenté sur Louis Agassiz, tellement mal connu des suisses, même scientifiques...

http://auxfrontieresdelextreme-centre.blog.tdg.ch/archive/2008/08/22/louis-agassiz-et-les-nouveaux-tenants-du-politiquement-corre.html

Disons que sur certain sujets politiques nous seront un peu en désaccord, néanmoins, il est rare de croiser un scientifique de votre trempe et il se trouve que bien que ne pratiquant plus l'archéologie, j'ai encore ma licence quelque part dans un tiroire...

SVP. Sentez vous libre d'effacer cette note après l'avoir lue, si vous voulez me répondre, faites-le n'importe où sur mon blog...

http://auxfrontieresdelextreme-centre.blog.tdg.ch/

Euh.. pas de frayeur, je suis un ancien marxiste passé au centre-droit, plutôt pro-américain, voir conservateur, mais comme je le dis dans mon billet sur Agassiz, je distingue la passion pour la Politique de celle dédiée aux Sciences. Et je garde beaucoup d'amis à gauche. Et ce serait un plaisir d'échanger quelques mots avec vous. Surtout pour Agassiz, n'hésitez pas à ajouter un commentaire. Sa mémoire mérite qu'on l'honore comme il se doit sur les réseaux infinis de transistors qui forment la Grande Toile...

Écrit par : Carlitos de Unamuno | 27/08/2008

Merci de votre commentaire !
Pour Agassiz, je ne partage pas votre point de vue sur le souci de l'honorer.
Certes, il a apporté des contributions scientifiques incontestables, mais c'est une chose différente de reconnaître équitablement ses apports dans certains domaines, son rôle très négatif dans d'autres ou bien de l'honorer, ce qui suppose, pour moi, que le personnage soit moralement acceptable.
J'ai parlé récemment de l'inventeur du transistor, auteur d'un bond scientifique considérable et par ailleurs personnage immonde que personne ne songerait à honorer hors du Ku Klux Klan

Écrit par : andré langaney | 05/09/2008

Je retombe par hasard sur ce très vieux commentaire, et j'y lis le langage farfelu du dénommé Carlitos de Unamuno -enfin bon, on a droit au niveau habtituel de l'extrême-droite...-, s'il n'en tenait qu'à lui je le laisserai vivre son obscurantisme, pour d'autres qui liront sa prose, reprenons

Ce qui est intéressant chez Carlitos de Unamuno, bien avant ce qu'il dit, c'est surtout la facon dont il le dit: il ne réponds nullement sur le fond, nullement à ce qui est dit, mais il procède à un petit catalogue ethnologique du "kémite"(on verra plus tard ce qu'il en est), dont il fait une description en en affubblant son spécimen de toutes les caractéristiques. Bien. Il faut bien dire que l'ethnologie occidentale n'a effectivement guère habitué à beaucoup mieux.
Histoire de mettre les choses au clair, je ne suis pas "kémite", pas plus que je ne pense que le "Kémite" n'existe, ni que le Blanc existe, comme l'a très bien dit Frantz Fanon. Enfin comme le disait Todorov danns une préface à "l'Orientalisme", utilisé des termes comme "l'Arabe", le "Kémite", le Blanc ou le Noir, pour désigner son interlocuteur sont non seulemnt une forme de violence, mais une des caractéristique fondamentale du discours raciste.
On va reprendre très simplement ce qui est dit ici:
- "qui se base sur les oeuvres d'Anta Diop": dès le début de votre message, vous montrer une ignorance manifeste du suejt sur lequel vous écrivez, puisque jamais Diop n'utilise ce genre de terme, ni ne l'a légitimé. Par aiçlleurs dans une des premières préface à "Nations, nègres et culture", il indique très clairement avant toute chose, que ce qui justifie d'employer ce vocabulaire (nègre) c'est la conception raciale que d'autres ont fixés, et qui l'oblige pour démontrer que cette conception est fausse, d'en réutiliser le système conceptuel pour démontrer que ceux-ci (Egypte rattachée à une "blanche" occidentale) ne peut-être que faux et se ruine de lui même.
- "pour démontrer la supériorité de l'homme noir": les travaux de Diop ne peuvent pas être utilisé pour démontrer une chose pareil, puisque le principe de NNC est avant toute chose de rappeler quel est le sens de l'unité culturel de l'Afrique et de fonder des humanités africaines, sans dire que tous les écris de Diop vont à l'opposé de vos absurdités. Ceux qui énonce ce genre de chose (vous ou Kemi Saba) ne sont que des ignorants poussés par des pulsions identitaires, qui n'ont jamais lu les ouvrages en question.
- "de la fameuse tribu K.": jusqu'à preuve du contraire la "fameuse" tribue, qui fait trembler la ménagère de moins de 50 ans ,et vous , n'est fameuse que sur TF1 et dans Le Figaro et n'a jamais rassemblé plus de 10 personnes dans un coin de banlieue de Paris...
- "la science occidentale": j'ai a-d-o-r-é ce terme :))), sans dire que la science est, tout comme la Raison, intrinsèquement universelle, qu'elle n'est pas plus né en "Occident" qu'en Afrique ou en Asie, que lorsqu'elle a été en Occident ca l'a été pendant des siècles par un petit groupe restreint de bourgeois qui n'avait rien à faire avec le reste (ni avec vous), et qu'aujourd'hui elle est développée simultanément dans le monde entier par échange entre tous els labos de recherche
- "Pour eux tout remonte à l'Egypte": Maleureusement ce n'est aps "eux" qui le disent, puisque Diop ne fait que citer des auteurs grecs, comme il ne fait pas "tout" remonter mais juste le savoir grec

Pour les choses plus sérieuse M Langaney, d'accord, sans doute fallait-il y lire les interprétation que ecrtains en font en non ce que Diop lit lui même, en mettant en avant le "était considéré comme" de cette phrase:
"ce collègue était considéré comme ayant démontré que (...)"
Mais étant donné que vous ne contesté nul part ce qui suit, ceux qui ne l'ont pas lu pouvaient très vite penser à tord qu'il s'agissait de ses conclusions (!). Puisque ce n'était pas le cas, ma remarque était donc inutile
Cordialement
Zheim

Écrit par : Zheim | 05/09/2008

@andré langaney

"Certes, il a apporté des contributions scientifiques incontestables, mais c'est une chose différente de reconnaître équitablement ses apports dans certains domaines, son rôle très négatif dans d'autres ou bien de l'honorer, ce qui suppose, pour moi, que le personnage soit moralement acceptable."

Oui, ...mais pour les Glaciations en Suisse...? La prise de conscience des cycles glaciaires?... Quelles sont alors les plus grandes contributions scientifiques, les précurseurs? Et surtout lesquels si liés à nos contrées? Et que dire des fondements de la Préhistoire? C'est bien ce qui a permi de comprendre que les strates observées correspondaient à des moraines, et les os à des espèces disparues (ce dernier élément, bien sûr pas grâce à Agassiz, mais plutôt par effet collatéral)... Non?.. Ne serais-ce pas aussi parce qu'Agassiz est plus important en Géologie qu'en Biologie?...

@Zheim

"enfin bon, on a droit au niveau habtituel de l'extrême-droite...-, "

Le PDC n'est pas un parti d'extrême-droite. Ou, alors, je le suis autant que Siné que saluait Mr. Langaney dans un autre billet. Moi je me sens plutôt anarchiste de droite dans un parti de doux rêveurs pragmatiques.

"- "qui se base sur les oeuvres d'Anta Diop": dès le début de votre message, vous montrer une ignorance manifeste du suejt sur lequel vous écrivez, puisque jamais Diop n'utilise ce genre de terme, ni ne l'a légitimé."

Je parlais d'Africamaat bien sûr. Et de Kémi Séba. Pas de Diop, c'est clair. Je trouve simplement, justement, que la barrière identitaire dressée par la K attitude empêche la rencontre des intellectuels et des chercheurs, dans un climat qui ne soit pas délétaire. L'Université sénégalaise Anta Diop est une institution vénérable avec de vrais intellectuels de talent. Et le débat sur les éléments africains de l' Egyptes Antique ne fait que commencer. Seulement je trouve que les auteurs d'Africamaat n'usent pas d'arguments très scientifiques et frisent parfois franchement le révisionnisme. Surtout ils visent à discréditer abusivement les Sciences "Occidentales" au sens de la tradition des études Historique, Anthropologiques et Biologiques en Europe et en Amérique du Nord à partir du XIXème Siècle. Et bien sûr ils sont ouvertement antisémites.

" "la science occidentale": j'ai a-d-o-r-é ce terme :))), "

Pourtant celà à un sens, particulièrement en Anthropologie et en Biologie... En Génétique!... En fait on peut clairement catrographier ce que l'on entend par "Science Occidentale" sauf dans un climat où le relativisme culturel prime sur la bonne Foi. Je ne vous cite que quelques Sciences Occidentales, fondamentales pour la réflexion dans laquelle vous êtes: L'Archéologie, La Sociologie, l'Anthropologie, l'Ethnologie. Oui, bien sûr, dans leur acceptation moderne et définie plus haut. On n'écrit plus depuis fort longtemps des ouvrages d'anthropologie comme on le faisait dans la Grèce Antique. Ouvrages dont, à ma connaissance on a pas de trace pour l'Egypte Antique. C'est de ces élans moderne, occidentaux de pensée, qu'est né Anta Diop... Avec se racines et sa quête identitaire... reprise par d'autre identitaires moins vénérablement scientifiques.

"Pour eux tout remonte à l'Egypte": Maleureusement ce n'est aps "eux" qui le disent, puisque Diop ne fait que citer des auteurs grecs, comme il ne fait pas "tout" remonter mais juste le savoir grec"

Quel euphémisme: "Juste le savoir grec"... Deux civilisations fort différente, des savants formés, effectivement, en Egypte, mais si vous étudiez le système numérique grec par exemple, il est analogue au système des lettres numérales hébraïques... Pour ce système particulier les juifs et les grecs en sont les inventeurs... (---Voir Goerges Ifrah, "L'Histoire Universelle des Chiffres", chez Bouquins Robert Laffont, Tome 2, Chapitre 18---). Il y a bien des peuples dans les Antiquités Orientales, et bien des interactions, des interconnections, et... des métissages!... Et en matière d'Histoire des Sciences, de quoi écrire des encyclopédies... Il faut un débat sérieux, et exempt de principes identitaires trop appuyés... C'est mauvais pour la Science, ça l'a été pour les traditions scientifiques que j'ai citées plus haut, en lien également avec "L'affaire Agassiz", les vues faussées de Breuil qui a "blanchi" des représentations de peuples africains, tout celà on le sait, la Science permet de corriger petit à petit des erreurs de jugement. Elle nous en apprend également chaque jour sur nos préjugés et nos projections intellectuelles.

Écrit par : Carlitos de Unamuno | 06/09/2008

Les commentaires sont fermés.