03/03/2008

EXCULER

Ce mot semble parfaitement français, mais vous le chercherez en vain dans les meilleurs dictionnaires ! Eut-il commencé par cir, re, bas, é, en ... ou peut-être bien d'autres, vous n'auriez aucun doute sur son sens. Quant au préfixe ex, il est d'une telle banalité, contraire de in ou de en, selon les cas ...
    Il est possible qu'un recueil de poèmes ou l'un de ces courts dictionnaires de néologismes et mots- valises sensibles ou amusants que l'on vous offre parfois offre exculer, mais je n'en ai pas connaissance.
    Comme mon correcteur d'orthographe persiste à le souligner en rouge, j'ai tendance à m'en attribuer la paternité et à en étudier le processus de création. Pour tout vous avouer, j'étais, pantalon baissé, en train de produire ce que tout homme en bonne santé et bien nourri expulse en moyenne une fois par jour, en principe plutôt le matin en ce qui me concerne. Je pensais, dans ce grand moment pour l'esprit et les sens, à ce chapitre immortel que Salvador Dali a écrit dans un livre que j'ai prêté une fois de trop et dont j'ai perdu la référence, sans doute facile à retrouver. Il y décrivait avec enthousiasme ses sensations, émotions, perceptions de tous ses sens dans cette situation quotidienne et si peu banale. Son émerveillement devant les formes, les couleurs, les odeurs, les variations et la diversité des produits, les variations du bruit de la chute selon le lieu et les caractéristiques physico-chimiques de la matière et, bien sûr, l'immense plaisir, presque toujours renouvelé, de la dynamique de l'expulsion. C'est à ce moment qu'exculer m'est venu à l'esprit, à l'infinitif, bien sûr, et non au participe présent qui eut été injurieux pour ce génie justement auto- proclamé bien que pas toujours très net et souvent pénible.
    Evidemment, tout ceci m'a conduit à une réflexion profonde sur le sens du plaisir, en biologie, en théologie et en droit, en théorie comme dans la vie quotidienne. Réflexion sans doute triviale vu les limites de mes possibilités de documentation en ces lieux et en cette heure.
    Biologiquement, ex et en définissent un sens correspondant à la circulation dans le tube digestif. La circulation d'un objet dans un ou, dans ce cas, deux sphincters est source d'impulsions nerveuses et de sensations qui, a priori, ne devraient dépendre que des caractéristiques de l'objet et de sa circulation, de la culture et de l'expérience de vie du sujet, mais pas ou peu du sens de cette circulation, qu'il s'agisse de plaisir, de douleur, d'indifférence, de dégoût ou de toute autre construction culturelle. Exculer, en ce sens, devrait donc rejoindre les perceptions liées à la sodomie, ce qui banaliserait les sensations liées à cette dernière, puisque nous exculons au quotidien et que les va et vient ne diffèrent pas fondamentalement des allers simples, neurologiquement parlant du moins...
    Théologiquement, la chose n'est pas très claire et j'appelle au secours tous les pasteurs, imams, rabbins, bonnes soeurs et curés (particulièrement experts en Suisse et aux Etats- Unis) qui sévissent sur ce site. Un certain nombre d'états des Etats-Unis criminalisent la sodomie et il me semble avoir lu qu'elle était passible de peine de mort chez certains islamistes avancés dans l'application de la charia. Mais je n'ai jamais ouï dire que prendre du plaisir à exculer était condamnable, même si le petit livre vert de l'ayatollah Khomeini donne plus de détails pratiques sur la bonne manière de se torcher que le petit livre rouge du président Mao...
    Juridiquement, les choses me semblent plus claires, dans la mesure où, face à la meute de tous ces calotins, le principe essentiel selon lequel chacun, adulte et responsable, doit rester totalement libre et maître de son corps, et respecter sans concessions celui des autres, me semble incontournable.
    Ah oui, j'allais oublier le japonais qui m'a bousculé dans le train : "Exculez- moi !".
J'ai éprouvé une seconde de perplexité ...

13:24 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Vraiment bien fait ton article, j'attend d'en lire plus. Bonne continuation et à bientôt :)

Écrit par : mutuelle pour animaux | 14/02/2012

Les commentaires sont fermés.