29/03/2008

La Constituante, pourquoi pas ?

Sébastien Bertrand m'a envoyé ce commentaire :
Juste pour expliquer (mais un peu tard... donc rétroactivement) la position de gauche contre la révision de la constitution: l'actuelle, loin d'être
idéale, contient un certain nombre de points très progressistes: droits au logement, politique énergétique, etc. Maintenant, tous les militants
engagés dans des combats (offensifs ou défensifs) difficiles, vont devoir se taper en plus la constituante pour proposer des avancées (on peut
effectivement rêver), mais surtout contrecarrer les reculs que ne manqueront pas de proposer les réac' de tous poils, qui ne sont pas seulement à l'UDC, mais qui comptent plusieurs officines bien achalandées dans Landernau!!! (un Landernau où le nouveau président du parti soi-disant centriste PDC plagie -en claironnant ensuite qu'il l'assume fièrement- l'ex maire de Neuilly-sur-Seine, mari de Carla)... Alors vous avez maintenant gagné, donc au travail, pour gagner...heu.... Le statu quo?

Ce que j'en pense :
    Si je comprends bien, la "position de gauche" est opportuniste et défaitiste : on est contre parce qu'on est les moins forts ! C'est typique socialiste : puisque le grand capital mène le monde, gérons ses miettes à sa place plutôt que de vouloir changer ce qui est aberrant dans les fondements. Si cela avait duré, on vivrait sous la féodalité et on se marrerait comme sous Calvin.
    Les progrès durables (et quelques catastrophes) sont venus de ceux qui ont osé, souvent seuls contre tous. Et beaucoup de bonnes décisions sont venues d'individus éclairés de droite avec qui on peut discuter, plutôt que de félons de pseudo- gauche. Puisque tu écris de France, la sécurité sociale, c'était de Gaulle (sous pression communiste, bien sûr), les lois Veil sur contraception et avortement, c'était Giscard et Simone, mais le cadeau de TF1 à Bouygues, qui abrutit l'hexagone, c'était Mitterrand ...
    Alors pourquoi pas à Genève une constituante avec des gens intelligents de droite et - il en reste ! - de gauche ? Aucun doute que, si son projet était aberrant, le peuple le balaierait ! On ne change pas tout si facilement au bout du lac ...
 

22:41 Publié dans Réponses et commentaires | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.