29/05/2008

Naturalisations municipales

 Imaginez que, suite à l’initiative Fédérale de l’UDC, un organe – désolé, c’est le texte ! -  un organe, donc, décidé par le corps électoral, accorde, définitivement, le droit de cité communal.
Supposons que cet organe pète les plombs de temps en temps, ici ou là, ça arrivera bien !
A Pluckstadt, on n’aime que le foot, on ne naturalise que des footballeurs!
A Gravos, des hockeyeurs, qui détestent les premiers.
A Roulstadt, il faut posséder un 4x4 pour obtenir la citoyenneté, mais les voisins ne veulent que des cyclistes.
Ne parlons pas des communes qui n’aiment que les rahéliens, les skinheads ou les rockeurs français de caniveau.
Ni de celles où les amis du maire importent des factions palestiniennes ou islamistes !
La démocratie locale, selon l’UDC, pourrait, sur le long terme, modifier curieusement nos campagnes !
Le peuple, si souvent évoqué par ce parti, semble se rendre compte que le folklore des places de village d’antan est dépassé et que la démocratie locale ne saurait résoudre les enjeux généraux.
L’égalité des droits, face aux règlements, n’existe que par une égalité de traitement, au niveau de la confédération, au moins.
Et puis les droits humains s’appliquent aussi aux non - citoyens, même s’ils n’ont pas tous nos droits.
J’aime bien voter dans ce pays où l’on s’exprime sur des enjeux intéressants, parfois comiques, que la plupart des peuples ne voient pas passer.
Mais, pour une fois, cela m’énerve de devoir voter contre un texte aussi débile !

21:11 Publié dans la politique, autrement | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.