24/08/2008

Pas de médailles pour les vierges ?

Les îles Vierges ne passaient pas pour particulièrement sexistes jusqu’à ce qu’à ce que de bonnes âmes les rangent, avec l’Arabie Saoudite, l’Iran et quelques redoutables démocraties, parmi les états pratiquant l’apartheid olympique à l’égard des femmes.
Renseignements pris, la délégation des Vierges ne comportait - si j’ose dire ! - que quatre puceaux. Les mêmes excusèrent, par le petit nombre, l’absence de pucelles...
C’était aller un peu vite que de prendre le hasard des petits nombres pour seule excuse :
- si les Virginiens et les Virginiennes – doit-je les appeler ainsi ?? – bref, les mecs et les meufs de ces îles lointaines étaient en nombres voisins, comme c’est probable…
- s’ils et elles manifestaient des intérêts et des aptitudes semblables pour les sports olympiques…
- enfin s’ils et elles jouissaient de facilités d’accès à la compétition équivalentes, la probabilité d’une telle délégation de quatre contre zéro ne serait que d’un seizième !
Ce qui est peu, surtout quand les autres micro- délégations souffrent, elles aussi, de biais de même sens que la présence féminine parmi les professeurs de notre faculté des sciences de Genève !
Rêvons un peu : et si c’était parce que les îliennes Vierges, dans toute leur sagesse, refusaient de participer à ces grandes messes fascisantes où l’on défile en rang derrière des drapeaux, écoute sans arrêt des hymnes nationalistes souvent militaires et, de Berlin à Pékin, simule la guerre par la compétition, quand on ne la préfigure pas ?


RSR1 20.08.2008

13:53 Publié dans rsr.ch | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.