27/08/2008

C’est la goutte finale !

Le monde de l’argent est joueur et spécule sur tout, même sur le sperme de nos jours.
William Shockley, l’inventeur du transistor, était raciste et très rétrograde. On peut être très méchant et bienfaiteur involontaire de l’humanité.
Il avait déjà créé une banque de sperme des prix Nobel, comme lui, pour améliorer l’espèce humaine, ou du moins ses élites.
On peut donc être fort en physique et nul en génétique, pour au moins deux raisons :
- d’abord le sexe, par la « recombinaison génétique », rend chacun unique et différent de ses deux parents, pour la plupart des caractères, physiques ou autres.
- ensuite, la conjonction de culture et d’histoire qui mène au prix Nobel n’est pas transmissible par les gènes. Des quelques enfants de Nobel que je connais, je retiens surtout des catastrophes ...
Aujourd’hui, on spécule sur le sperme des sportifs, demain ce sera sur celui des acteurs, des musiciens, des politiques, des pères d’actrices ou de reines de beauté. Bientôt sur les ovules de ces dernières ou de leurs mères, bien plus difficiles à obtenir, donc bien plus chers !
Tout çà pour faire des enfants imprévisibles : imaginez, selon la célèbre boutade, la pauvre fille qui aurait hérité de la beauté d’Einstein et de l’intelligence de la pétasse qui aurait voulu, de lui, un enfant nobélisable !!
Comme le sexe et la recombinaison génétique ne font que de l’imprévisible, on peut aussi jouer les outsiders et gagner le gros lot.
Allez ! Ma gougoutte est à vendre, aux enchères sur e-bay, avec un pourcentage pour celle qui aidera, agréablement si possible, au prélèvement !

RSR1 27.08.2008

18:51 Publié dans rsr.ch | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.