03/09/2008

Prématurité-Handicap : les vrais responsables

La Tribune de Genève titrait récemment :
« Les prématurés saturent l'enseignement spécialisé »
Selon le chef du DIP, les progrès de la médecine, en sauvant les grands prématurés, font déborder les classes pour handicapés.
Selon le responsable de la pédiatrie à l’Hôpital de Genève, la Suisse, avec 10%, a le plus fort taux de prématurés d’Europe, « sans pouvoir l’expliquer » a-t-il ajouté.
Les causes de prématurité sont pourtant bien connues par de nombreuses études épidémiologiques, en commençant par le tabagisme et l’alcoolisme des femmes enceintes, le travail stressant pendant la grossesse, l’âge de la mère et les grossesses multiples, en particulier celles liées aux à la procréation médicalement assistée.
Curieusement, l’article, comme les interviewés, n’évoquait ni le tabac, ni l’alcool, ni les congés de maternité trop courts, ni l’activité professionnelle excessive comme causes possibles et tout était mis sur le dos, vaguement, des « progrès de la médecine ».
Pourtant, les lobbies de l’alcool et du tabac, une protection insuffisante des grossesses et les mères qui continuent à fumer, boire et s’activer, volontairement ou contraintes, pendant leurs grossesses, sont manifestement les principaux responsables de ce record de prématurité et de ses conséquences désastreuses.
Au lieu de verser des larmes de crocodiles sur ce que cela coûte, les responsables politiques et médicaux pourraient parler des vraies causes du drame qu’ils n’ont manifestement pas le courage d’affronter …

RSR1 03.09.2008

09:15 Publié dans rsr.ch | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.