17/09/2008

Equité et frustration chez les Capucins

Lancé par notre bon docteur Francis Waldvogel, le « Dialogue mondial des savoirs » se veut, en anglais et à Crans- Montana, le Davos de la science.
A la recherche d’un nouvel humanisme, selon le slogan de ces rencontres, chercheurs et conférenciers prestigieux ont côtoyé, la semaine passée, des politiques, des anonymes et des étudiants intéressés par les thèmes tels que coopération, altruisme et conflits dans les sociétés animales et humaines.
Entre le golf et les remonte-pentes, sans trop de policiers, notre progressiste Ruth Dreyfuss y croisait Edward Wilson père de la très contestée sociobiologie, porte parole, en science, des tendances rétrogrades de la société nord américaine.
Frans de Waals, célèbre primatologue européen émigré à l’université Emory, a provoqué la joie générale et stimulé les réflexions grâce aux images de deux petits singes capucins qui savent rendre un jeton pour recevoir une récompense, sous forme de concombre, nourriture banale ou de grain de raisin, sucrerie raffinée.
Dans un premier temps, on récompense deux individus, qui se voient, avec des rondelles de concombre : tout se passe bien, ils mangent leur concombre.
Ensuite, plusieurs fois, on récompense simultanément, l’un avec du concombre et l’autre avec un délicieux raisin, pour la même tâche. Le frustré, aux essais successifs, mange son concombre de mauvaise humeur, puis le néglige et le laisse prendre par le privilégié, enfin il le jette rageusement vers l’expérimentateur !
Qui a dit que les concepts d’équité et de justice étaient le propre de l’homme ?

   
RSR1 17-09-2008

19:41 Publié dans rsr.ch | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.