01/10/2008

La laïcité, seul consensus possible !

Il est curieux de voir à quel point les idées rationnelles simples peinent à s’imposer dans notre société.
Le consensus est la base de notre tranquillité et de notre paix.
C’est un exercice difficile, mais qui vaut la peine dans la confrontation d’egos et de haines qu’est devenu le débat politique.
Au moment de rédiger une nouvelle constitution pour Genève, le projet numéro un ne peut être que de faire cohabiter, dans la paix, l’harmonie et, si possible, la prospérité, des citoyens et des résidents, d’ici et du monde entier, avec leurs cultures, leurs habitudes quotidiennes, leurs religions ou leurs athéismes.
Ceci suppose le respect, pour chacun et chacune, des droits humains fondamentaux, comme la liberté de penser et de dire ce que l’on pense, dans le respect des libertés d’autrui.
Face au totalitarisme, aux prosélytismes et aux atteintes aux droits des femmes pratiqués par les chrétiens fondamentalistes, les juifs intégristes et les islamistes, la seule solution pacifique est de veiller à ce que tous les résidents puissent pratiquer la religion ou la non religion de LEUR choix, et en changer quand ils le veulent, selon leurs opinions personnelles.
Le tout sans favoriser l’une ou l’autre confession.
Veiller à ce que tous les membres de chaque appartenance bénéficient de la même liberté malgré les parents, les époux ou les grands frères violents ne sera pas simple.
Mais cette solution consensuelle s’appelle la laïcité.
Elle n’a pas à être positive, négative, relative ou aménagée.
Elle n’a pas à s’abriter derrière une théocratie confédérale symbolisée, comme en Iran, aux Etats-Unis ou en Arabie Saoudite, par une référence à un Dieu tout puissant, auquel chacun et chacune, ici, a le droit de ne pas croire …

RSR1 1-10-2008

11:40 Publié dans rsr.ch | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.