12/11/2008

Université : une loi contre les étudiants !

Les organisations représentatives des étudiants et les syndicats soucieux d’un accès équitable à l’enseignement s’opposent au projet de loi sur l’université à propos duquel Genève vote.
Ce projet augmenterait arbitrairement les taxes universitaires déjà excessives payées par les étudiants.
Selon les vœux du patronat, l’accès à une université financée par les contribuables serait affaire de sélection sociale par l’argent.
Derrière une façade de bonnes intentions, ce projet prétendu « léger » préconise un « rectorat fort », donc une dérégulation. La « rectature » attirerait des egos démesurés, plus soucieux de gestion financière et médiatique que de qualité de l’enseignement et de la recherche.
L’université deviendrait un business rentable pour certains, plutôt qu’un lieu d’apprentissage et de culture pour tous.
Gouvernement et parlement soutiennent ce mauvais projet où une université publique francophone démocratique deviendrait entreprise de style privé, où l’anglais médiocre continuerait à supplanter le français de qualité.
Une fois de plus, députés et gouvernants, du parti socialiste et des verts en particulier, trahissent les électeurs en soutenant un projet néo - libéral.
Le peuple doit décider si, à Genève, l’accès aux études supérieures doit être affaire de ségrégation sociale.
Et si l’université, à laquelle tant de citoyens doivent leur culture, leur formation et leur réussite, peut être remplacée, contre les souhaits des étudiants, par un ersatz anglo-saxon au service du monde de l’argent.

RSR1 12-11-2008

08:17 Publié dans rsr.ch | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.