25/01/2009

Les origines de mon cul


Le passé, c’est comme les paysages : plus il est loin, moins on le voit, moins on en sait. Les origines de l’univers, de la vie, des humains, du bouton à quatre trous sont donc le moins connu du truc ! Comme la science consiste à savoir ce que l’on ne sait pas pour pouvoir parler du peu que l’on sait, elle devrait la fermer, ou se faire humble, dès qu’il s’agit d’origines...
Mais voilà ! Depuis que les confesseurs ne font plus recette, public et médias interrogent les scientifiques sur les origines de tout. Le moindre chercheur qui n’a rien trouvé est bombardé « savant » et fait carrière s’il dit qu’il sait des trucs auxquels tu ne comprends rien...
Les prêtres et les « savants » sont les ennemis absolus de la science !
Les prêtres parce qu’ils ont la foi et qu’un scientifique ne doit « croire » en rien.
Les « savants » parce que, contrairement au vrai scientifique, modeste et qui doute de tout, ils  répondent de façon péremptoire à n’importe quelle question. Si possible, comme les médecins de Molière, par de grandes phrases et de gros mots, incompréhensibles par toi et moi, surtout quand ils ne savent rien ! Ce qui me fait marrer, c’est que beaucoup de ces imposteurs prennent des looks de prêtres, en particulier en origine de l’homme et de l’univers : chemise indienne parfois et toujours barbe fleurie ! (même les rares nanas, mais c’est une autre histoire…).
Et ils vous racontent comment ils ont trouvé Lucy en Afar alors qu’ils glandaient au quartier latin. Ou bien Toumaï dans les tempêtes de sable du Tchad… En fait, ils sont arrivés en urgence de Poitiers, où ils bâfraient tranquilles, à Ndjamena, pour la conférence de presse*. Puis se sont empressés de virer, comme un malpropre, celui qui avait fait le sale boulot dans le désert.
Comme les savants sont très importants pour la télé de merde, on a rénové luxueusement leur maison de retraite du Collège de France, avant même le couvent des Bernardins.   
Bon, je n’ai plus de place et j’ai pas encore parlé de mon cul ! Ce sera pour une prochaine fois …

Dédé-la-science                    in Siné Hebdo N°2

* cf. Alain Beauvilain « Toumaï » éd. La table ronde et ses dernières publications

13:42 Publié dans dédé siné | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.