18/03/2009

Scientifiques – public : le malentendu

Le malentendu permanent entre les scientifiques et le grand public a plusieurs causes.
Les gens voudraient des réponses simples et définitives à toutes leurs questions.
Or la science ne répond pas à toutes et ses réponses sont souvent partielles, compliquées et provisoires !
C’est la conséquence de sa méthode de travail, par mise à l’épreuve d’hypothèses au cours d’expériences reproduites.
Cet incertain, ce flou et ce provisoire sont décevants pour ceux qui voudraient que tout soit blanc ou noir, et définitif !
Par ailleurs, les questions du public sont souvent des « pourquoi … ? ».
Alors que la science est plus à l’aise avec les « comment … ? »
Le doute, essentiel dans l’approche scientifique, est source d’angoisse et parfois pris pour de l’incompétence par le public.
Les débats contradictoires entre chercheurs, normaux aux frontières du savoir, sont souvent interprétés comme mettant en cause des bases qui, elles, font l’unanimité des scientifiques.
La quantité de résultats produits, leur complexité et la vitesse croissante de leur accumulation débordent parfois les spécialistes eux-mêmes.
Ce contexte avantage, dans les débats, les religieux et les politiques qui savent où sont le bien et le mal, ainsi que les prétendus savants ou journalistes qui ont réponse à tout.
L’un des plus connus déclarait un jour en confidence privée :
« En vulgarisation, on est juste et incompris, ou bien faux et compris. J’ai choisi la deuxième solution ! »
C’était une double trahison : trahison de la science travestie et trahison du public trompé !
Elle est malheureusement très répandue …

RSR1 18-03-2003

15:58 Publié dans rsr.ch | Tags : science, vulgarisation, communication | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.