27/05/2009

Réunion : diversité vécue et tolérance

Au large de Madagascar, l’île de la Réunion porte bien son nom : les hasard des déportations, de la colonisation, l’esclavage et les migrations y ont composé l’une des populations les plus mélangées de la terre.
Les mosquées, les églises, les temples hindous, bouddhistes ou protestants laissent s’échapper des fidèles : leurs couleurs de peau, leurs traits physique et leurs vêtements évoquent l’Inde, l’Afrique, la Chine ou l’Europe.
Au marché de Saint Denis, des musulmanes voilées vendent     des vêtements à des femmes habillées très sexy.
Le marchandage se fait en créole, la langue qu’utilisent aussi, entre eux, des chinois de l’hôtel voisin.
Des filles voilées de noir très strict, à la sortie d’un collège, rient aux éclats, la main dans la main avec des compagnes qui exhibent leurs décolletés, leurs nombrils et leurs cuisses.
Des adolescents, de physiques et de comportements très africains se promènent. La moitié des filles et même un garçon portent, à l’indienne, un piercing nasal et une tache colorée entre les sourcils.
Des familles mélangées recombinent des traits africains avec des peaux claires, des cheveux blonds, lisses ou crépus et des yeux bridés.
Un indien très noir, au front peint de blanc, salue d’un « salam alêcoum » et d’une plaisanterie créole son parent musulman qui le rejoint au restaurant.
Pendant ce temps, la radio relate l’extermination des tigres tamouls et les guerres religieuses du Proche Orient.
L’île de la Réunion nous rappelle que la tolérance face aux différences et l’intermariage des communautés sont des alternatives possibles aux conflits, aux racismes et aux totalitarismes.

RSR1 27-05-2009

14:34 Publié dans rsr.ch | Tags : île de la réunion, diversité, tolérance, métissages, cultures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.