23/07/2009

RELIGION : BUVEUR !

Il faut vraiment être pisse-vinaigre pour trouver les tropiques tristes ! Je me suis rarement autant marré que sous les tropiques, dans la brousse autour de Kédougou, Sénégal, à la frontière de la Guinée et du Mali.
Les ethnies locales sont surtout musulmanes, mais des Malinkés y gardent des religions d’avant l’Islam. Dans celles-ci, un point essentiel est la consommation rituelle, puis hédonique, de bière de mil (dégueulasse !), de vin de palmier rônier (mieux, mais maux de tête si trop fermenté) ou d’hydromel (délicieux !).
Ces braves gens résistent depuis des siècles à l’Islam. Du coup, les missionnaires chrétiens leurs tombent dessus comme des mouches, les croyant naïvement plus faciles à convertir que les musulmans ! Mais l’exigence de monogamie est irréaliste pour les gens importants, qui ont deux ou trois femmes et les enfants correspondants.
Les marabouts musulmans sont plus habiles dans leur prosélytisme et admettent la polygamie. Mais ils ne considèrent comme musulmans que ceux qui abandonnent les boissons fermentées (à l’exception de l’alcool de menthe, médicament !).
Contrairement à beaucoup, mon grand frère Moussa, amoureux de ses deux femmes et sobre comme notre Bob, n’était pas trop embarrassé de n’être ni musulman, ni chrétien. Quand on lui demandait sa religion, il répondait fièrement : buveur !
Dommage qu’il suce aujourd’hui la sève de rônier par la racine. C’est sans doute le seul théologien qui aurait pu faire fléchir tant soit peu notre enfoiré de patron …

In Siné Hebdo N° 21








03:58 Publié dans dédé siné | Tags : religion, alcool, polygamie, siné | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.