12/11/2009

Bêtisier fédéral : le futile et le désagréable

La Berne fédérale résonne parfois de clameurs médiatiques stupides.

Proposer de supprimer 200 hôpitaux était sans doute une tentative de survie de Couchepin à sa mort fédérale !

De même pour la ridicule sur - taxation des pendulaires imaginée par Leuenberger.

Les propos de Bastien Girod sur une limitation de l’immigration au prétexte d’écologie sont plus inquiétants.

L’immigration est le seul frein au vieillissement rapide d’une population suisse peu féconde.

Un vieillissement aux conséquences néfastes.

Ensuite, les problèmes écologiques sont d’abord la surconsommation et le gaspillage, par beaucoup de résidents et relativement peu d’immigrés.

Pas une croissance lente des effectifs totaux !

Enfin, les problèmes écologiques sont continentaux et mondiaux.

Notre petite Suisse est anecdotique et liée au reste de la planète.

Aucune frontière ne l’isolera de l’égarement du monde.

Les Verts montrent souvent une incompétence redoutable en écologie, pire en économie et en démographie.

Leurs appétits électoraux les font délaisser leurs alliés en perdition pour rejoindre les populistes qui ont le vent en poupe.

Il est temps que les électeurs se rendent compte que les problèmes écologiques sont sérieux.

Ils méritent d’être traités par des gens compétents, loin des proclamations démagogiques et des scoops inexacts.

Certains partis s’en soucient fort peu et méritent d’en être sanctionnés.

Mais il serait dangereux de suivre des populistes incohérents qui n’en parlent que dans des buts électoraux.

J’espère que les citoyens finiront par préférer les politiques qui réfléchissent à ceux qui vocifèrent…

 

RSR 1 11-11-2009

08:35 Publié dans rsr.ch | Tags : écologie, démographie, immigration, vieillissement, consommation, fédéral | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.