23/12/2009

« Pas besoin filles ! »

C’était le premier jour des vacances.

Les garçons avaient décidé une « bonne surprise ».

Joyeusement, ils mirent fin à la première grasse matinée tant attendue des parents… par un café au lit.

Lequel fût suivi d’un repas de crêpes dans une cuisine pulvérisée de farine et de pâte collante !

Alors que l’on se répandait en compliments sur la si bonne idée des chers petits, la sonnette tinta.

C’était Hanna, charmante voisine venue, il y a longtemps, d’une lointaine république, jadis soviétique.

L’ainé faisait justement sauter une crêpe, à peu près dans la poêle.

Alors Hanna, de son fort accent et d’un ton hilare, proclama :

« Pas besoin filles ! »

Il nous fallut un moment pour décrypter le concentré de sexisme intériorisé de cet aphorisme, pourtant féminin.

Cinquante ans de communisme égalitariste n’avaient pas convaincu Hanna – la - rouge que les garçons peuvent faire les crêpes !

Mais la façon de l’exprimer, et de féliciter lesdits garçons, consistait à dénigrer les filles, supposées inutiles de ce fait !

Je voudrais dédier cette histoire de Noël à toutes les mères Noël qui se défoncent à faire les courses, le ménage, la bouffe et la vaisselle.

Tout en torchant les mômes et réconfortant les vieux…

Le tout pendant que des pères Noël, bière à la main, hurlent devant le hockey ou la dernière défaite de Servette en foot !

Je salue aussi mes compères qui participent autrement qu’en débouchant les bouteilles comme s’il s’agissait d’un exploit :

Après deux mille ans de religions sexistes et une éducation par Hanna et ses copines, nous avons quand même un certain mérite…

Joyeux Noël à toutes et à tous !

RSR1 23-12-2009

13:01 Publié dans rsr.ch | Tags : enfants, parents, noël, sexisme, éducation, crêpes | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

16/12/2009

Cultures, mode d’emploi

Mille siècles d’histoire ont produit six milles langues humaines, plus encore de sociétés et de cultures.

Nos lointains ancêtres étaient peu nombreux et dispersés.

La cohabitation des cultures posait problème deux à deux, entre voisines, surtout aux frontières.

La croissance démographique due à l’agriculture a multiplié ces rencontres entre cultures.

Elle a produit des cohabitations harmonieuses entre ethnies tolérantes et respectueuses des autres.

Mais aussi des empires où une culture, une politique, une religion opprimaient ou éradiquaient les autres.

Nous vivons la mondialisation des transports, de l’information, et la circulation d’une forte minorité d’humains.

Les problèmes de cohabitation entre cultures autochtones et immigrées sont partout multipliés.

Des lois sont nécessaires, protégeant les unes et les autres.

Elles doivent définir des droits humains généraux, et leurs déclinaisons locales.

Les cultures dominantes n’ont jamais respecté les droits humains. Inquisition, colonialisme, nazisme, stalinisme, islamisme, sionisme, libéralisme,… l’histoire ne cesse d’allonger la liste des oppresseurs.

Pour cohabiter, les cultures doivent être purgées des atteintes aux droits et aux libertés, individuels et collectifs.

Comme les conversions et les mariages forcés, les mutilations et l’endoctrinement des enfants, ou le prosélytisme agressif.

Au niveau collectif, les communautés nationales devraient s’inspirer de l’expérience de nombreuses régions multi – ethniques.

Dans certains villages africains, par exemple, un statut d’étranger donne des droits et des devoirs.

On pratique sa langue et ses coutumes, mais à condition de respecter celles de ses hôtes.

Qu’il s’agisse de vêtement, d’éducation, de propriété ou d’architecture…

RSR1 16-12-2009

09:11 Publié dans rsr.ch | Tags : culture, langue, cohabitation, tolérance, droits humains | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

09/12/2009

Musulmans européens et minarets djihadistes

Le coup des minarets provoque des réactions sans rapport avec la question posée.

Il s’agissait d’architecture exotique et de paysage !

Les minarets ne sont pas indispensables aux mosquées et aucun musulman ne voit sa liberté religieuse menacée.

Hormis deux ou trois salafistes, ce sont des bobos qui hurlent avec les dictatures islamistes.

Pas la majorité des musulmans d’Europe, dont beaucoup rigolent du feu au lac !

Il serait intéressant de savoir pourquoi nous avons voté une initiative incohérente.

Et pourquoi le gouvernement n’a pas proposé de contre projet intelligent.

Le radicalisme islamique veut contrôler les musulmans d’Europe et leur imposer des modes de vie qui leur sont étrangers.

C’est une menace pour leurs libertés et pour notre paix sociale.

Les missionnaires chrétiens, en particulier les sectes, sabordent aussi les cultures de nombreux pays.

Les théocraties juive et musulmane condamnent le Proche Orient à la guerre perpétuelle.

Les suisses sont épris de paix et de libertés individuelles, comme les Européens, qui auraient voté pareil, s’ils avaient pu !

Ils n’ont pas envie de revenir à la case guerre de religions.

Si cela s’est exprimé sur une proposition absurde, c’est que le politiquement correct ne l’a pas permis autrement.

Les femmes, musulmanes ou pas, jouissent ici de libertés inconnues ailleurs.

La plupart ne veulent pas que des prêtres s’en mêlent.

Les cultures qui ne respectent ni les libertés individuelles, ni les femmes, ni les autres cultures, n’ont pas à être respectées.

Pas plus que les politiciens qui crient que le peuple se trompe ou qu’il faut revoter parce que le résultat ne leur plait pas !

RSR1 09-12-2009

12:06 Publié dans rsr.ch | Tags : démocratie, libertés, musulmans, femmes, religion, culture, minarets | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

02/12/2009

Libertés de religion et de circulation des travailleurs

Pratiquer une religion choisie en toute liberté fait partie des droits humains.

Mais cela doit rester une affaire privée et personnelle.

Agresser les autres par les symboles d’une religion imposée avant la naissance est doublement contraire à ce droit humain.

L’islam, librement pratiqué en Suisse, n’a que faire des minarets dont les pétro – dollars et Ben Laden veulent fleurir le monde.

Je déteste l’UDC et faire une initiative « sélective » contre les minarets était ridicule. Mais l’acceptation massive prouve que le sujet répondait à un sentiment qui va bien au delà de l’électorat d’extrême droite populiste et qui ne trouve pas de réponse de la part des partis politiques qui se prétendent sérieux.

Avec de très nombreux amis musulmans, je partage le ras le bol face à l’islamisme radical du jihad. La plupart des musulmans suisses ou résidents en Europe souhaitent vivre à l’européenne et non selon les préceptes moyenâgeux des imams dépêchés par les pays du Golfe.

Des minarets nombreux offenseraient nos paysages culturels,

comme la cathédrale de Yamoussoko, double de Saint-Pierre de Rome construit par Houphouët Boigny en ruinant son pays, jure dans la brousse ivoirienne.

L’architecture religieuse agressive, clochers compris, aurait dû faire l’objet d’un contre projet laïque de régulation de la part du gouvernement fédéral.

Il ne l’a pas fait, tant pis pour lui !

Autrement plus graves sont les déclarations de Micheline Calmy – Rey, puis Doris Leuthard, sur les travailleurs immigrants.

La « préférence locale » à la Stauffer qu’elles préconisent pour l’emploi n’est qu’un voile hypocrite sur une récupération populiste indigne de leurs partis.

Il est paradoxal que le patronat soit quasi - seul à protester contre les aberrations de la ministre socialiste !

Car, dans ce domaine, toutes les responsabilités sont dans le camp de certains patrons.

Ce sont eux qui utilisent la main d’œuvre étrangère et les clandestins pour contourner les lois et augmenter leurs profits.

Résidents suisses, frontaliers ou étrangers, les travailleurs ne font que subir la loi d’un marché biaisée par les gouvernants et les patrons.

Ce sont ces patrons et ces gouvernants qui font progresser la misère dans les sociétés les plus riches du monde.

Pas les travailleurs, les chômeurs ou les immigrés, dont il est urgent de rappeler que ce sont des êtres humains, pas des « ressources humaines » !

D’après la RSR1 2-12-2009, complété.

16:14 Publié dans rsr.ch | Tags : religion, minarets, initiative, immigrants, droits humains | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |