27/01/2010

Bagnoles : en finir avec le trop !

Le courage politique est chose rare !
Les jeunes Verts, à l’opposé des vieux et autres néo – libéraux, veulent interdire les automobiles aberrantes. Bravo !
Même si leur initiative a peu de chances face au lobby importateur.
Ce dernier veut une prime à la casse, c’est-à-dire à la surconsommation et au gaspillage…
Et des importations inutiles qui plombent notre balance commerciale.
Saluons Genève, qui veut un centre-ville plus vivant et humain, débarrassé des voitures de convenance !
Mais cela reste à faire !
Il faut expliquer aux intoxiqués du moteur qu’un véhicule est un moyen de transport, pas un lieu de vie.
Que l’on est beaucoup mieux ailleurs pour écouter de la musique, regarder les paysages ou téléphoner !
Même pour rouler des mécaniques ou draguer :
on est mieux au parc ou au bistrot les mains libres que coincé dans un embouteillage !
Le problème de l’automobile vient d’une publicité aussi belle que menteuse.
Une pub qui fait croire aux gens que le look de leur bagnole, à défaut de bijoux ou de réputation, rehausse leur statut.
Qui fait croire que l’on est en sécurité dans une des principales causes de décès et d’infirmités permanentes de nos sociétés.
Et qui débine au passage les services publics de transport plus sûrs, souvent plus agréables et plus efficaces.
Le tout pour rendre nécessaires des véhicules que beaucoup pourraient utiliser moins ou pas du tout.
Les crises pétrolières mettront une fin brutale à l’idéologie du tout – bagnole, par une augmentation insupportable des coûts.
Nos concitoyens doivent réaliser que l’on peut souvent vivre mieux sans et réserver la voiture à l’exception qui fait le luxe !

RSR1 27-01.2010

13:39 Publié dans rsr.ch | Tags : automobile, crise pétrolière, consommation, gaspillage, société | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

20/01/2010

Vigousse, jusqu’au bout !

La critique du « Dieu vous bénisse ! » des vœux de Doris Leutard m’a valu une quantité inhabituelle de retours.

Merci pour les encouragements, majoritaires !

En négligeant deux courriels injurieux, d’autres auditeurs expriment un malentendu.

A dissiper !

La présidente peut bénir en privé, mais c’est inapproprié dans le cadre de sa fonction.

Ce n’est pas attaquer une religion que de le dire !

Quand elle fait un tel faux pas, c’est le devoir des chroniqueurs et des bouffons de la critiquer et d’en faire rire…

Refuser la bénédiction confédérale ou la créature dans la constitution n’est pas rejeter le christianisme.

Pas plus que refuser de nouveaux minarets n’opprime les musulmans…

C’est remettre les religions dans la liberté d’une sphère privée protégée et empêcher l’une ou l’autre d’en abuser.

Quant au rire, c’est un devoir démocratique dans la bouillie consensuelle des compromissions politiques :

Les socialistes plus verts que les Verts, les Verts plus réactionnaires que la droite, la droite parfois plus ouverte que la gauche…

Mieux vaut en rire, si l’on ne veut pas se ramollir et si l’on veut rester vigousse, pas seulement tous les vendredis !

Car le rire est le meilleur traitement de la peur qu’il détourne :

le rire, l’auto - dérision, l’humour permettent d’échapper au pire.

Je les ai retrouvés chez les plus pauvres, dans les situations les plus désespérées.

Jusqu’à ce mourant proche, réveillé il y a quinze jours par une infirmière maladroite:

« je vous ai réveillé, monsieur ?

- ­Oui, …méchamment ! »

dit-il, avec un dernier clin d’œil et une ébauche de dernier sourire !

Vigousse jusqu’au bout !

 

RSR1 20-01-2010

 

09:43 Publié dans rsr.ch | Tags : rire, religions, vigousse, humour, libertés, laïcité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

13/01/2010

Réchauffement climatique !

Chers auditeurs, quelle chance depuis trois semaines !

Génial l’air glacial en ouvrant portes et fenêtres !

Vous tremblez dans la bise noire ? Tant mieux !

Votre train a des heures de retard ?

Vous êtes pris dans une tempête de neige, au risque de mourir de froid ? Profitez-en !

Vos descendants ne connaîtront pas ça, du moins si le GIEC ne se trompe pas !

Le GIEC, vous savez, le Groupe International des Experts sur le Climat.

Des « savants » qui votent à l’unanimité que la terre se réchauffe à cause de vos émissions de carbone.

Ils ne sont pas d’accord pour les délais.

Mais, d’après eux, vos enfants ou leurs descendants grilleront sur la terre que vous transformez en toasteur.

Pour eux, plus de glace aux Pâquis, une bise noire transformée en foehn, bientôt plus de pare brise à dégivrer !

Un quotidien glauque comme celui des people en Californie ou aux Antilles !

La preuve : les glaciers alpins reculent ! C’est vrai…

Mais ne croyez pas les neiges d’aujourd’hui, ce sont les illusions d’un peuple qui ne comprend rien !

C’est fou ce que le GIEC est discret cet hiver, après son boucan d’été !

Comme l’OMS et ces gouvernements qui bradent leurs centaines de millions de doses de vaccins et de Tamiflu !

Pourquoi je vous raconte ça ?

Pour vous rappeler que la science consiste d’abord à douter.

Si l’on vous dit « tous les savants disent que… » ou bien « les experts sont unanimes», criez « Menteur » !

Au mieux ils doutent, au pire ils ne savent rien !

Ne croyez que ceux qui n’ont pas de certitudes !

Et profitez bien de l’hiver, même si ce n’est pas le dernier !

RSR1 13-01-2010

10:04 Publié dans rsr.ch | Tags : réchauffement, climat, écologie, froid, science, doute | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

06/01/2010

Madame la Présidente de la Confédération,

Comme le déserteur de Boris Vian, je vous fais une lettre, que vous lirez peut-être, si vous avez le temps…

Vous arrivez femme, encore jeune et dynamique : cela change en bien !

Mais votre discours du trône brise le charme.

Vous nous prétendez « la nation la plus compétitive du monde ».

Quelle torture des statistiques pour que l’aigle suisse terrasse le canard chinois et le dindon américain !

Cette position agressive dénie votre éloge des solidarités.

La Suisse serait le phœnix qui domine le monde…

Mais le monde ne verra qu’une pintade, qui pète plus haut que son cul !

Vous voulez « maîtriser les coûts de la santé ».

Pour votre clan, c’est diminuer les prestations aux malades et l’accès au soins, au seul profit des actionnaires.

Ce n’est pas maîtriser les coûts, c’est torpiller la santé !

Enfin, vous appelez votre dieu à nous bénir !

Pour moi ce dieu n’existe pas, rien ne vous permet de me l’imposer.

Les prétendues racines chrétiennes que les Berlusconi, Bush et autres modèles de vertu nous infligent sont une imposture !

Celle de prêtres palestiniens, immigrés clandestins il y a deux mille ans.

Leur Jésus squatte nos rites Helvètes et Celtes du solstice d’hiver… Ils ont crucifié notre père Noël !

Ils transforment nos rites païens, paillards, lubriques et alcooliques en cérémonies à mourir d’ennui.

Allons Doris, gardez vos racines postiches, votre inquisition, vos clochers et vos bénédictions !

Et comme dit le poète, laissez-nous, pour 2010, la terre et la vie, qui sont parfois si jolies !

RSR1 06-01-2010

10:18 Publié dans rsr.ch | Tags : confédération, religion, compétition, santé, dieu, liberté | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |