31/03/2010

Les titres de l’actualité, demain…

Vu le calendrier, je vais anticiper l’actualité.

Voici, donc les titres des journaux demain matin :

- Demain, Ueli Maurer annonce la suppression de l’armée

- Demain Doris Leuthard fait plier la Lybie, Max Göldi revient

- Demain, l’UBS supprime les bonus en 2011, mais verse des primes à tous ses licenciés récents

- Demain, le gouvernement réduit la circulation de 50% et interdit les grosses voitures en ville

- Demain, Obama retire les armées d’occupation d’Irak et d’Afghanistan

- Demain, Israel détruit les colonies illégales en Palestine, Jérusalem compris, et négocie enfin la paix

- Demain, Berlusconi dévoile son plan anti - maffia : il commence par démissionner

- Demain, la Confédération met fin aux trafics d’objets archéologiques dans nos musées et nos ports francs

- Demain, Sarkozy renonce à voler leurs retraites aux français

- Demain, Stéphane Guillon prend la direction de France Inter

- Demain, les médias romands offrent une journée sans Pascal Decaillet, ni Federer, ni Servette, ni Paris Hilton

- Demain, le poussin du Matin se transforme en aigle et les ventes augmentent

- Demain, le site de la Tribune de Genève renouvelle sa rubrique Les Quotidiennes

- Demain, Vigousse paraît le jeudi au lieu du vendredi

- Demain, Radio Suisse romande, la Première, envoit votre chroniqueur sous les tropiques, pour interviewer les poissons !

Eh bien quoi ? On n’a pas le droit de rêver le 31 mars ???

31-03-2010

24/03/2010

Le carnaval des testicules

La rotation de la terre nous expose un peu plus au soleil, les jours l’emportent sur les nuits, le chaud sur le froid.

C’est le printemps !

Les êtres vivants l’ont comploté tout l’hiver, en embuscade !

Un mois froid a préparé les bourgeons à fleurs des lilas.

La chaleur précipite jonquilles et narcisses hors des bulbes…

Durant les jours courts, le poids du testicule de canard est passé de un à cent vingt cinq grammes !

Les hormones ont transformé les doux colverts de l’automne en serial violeurs du Carnaval.

Mais, chez ces canards, les jours longs calment les testicules.

En quelques semaines, les Donalds s’assagissent.

Finie la bagatelle !

Ils se mettent en couple pour élever les jeunes de madame, pas forcément les leurs…

L’élan des plantes entraîne celui des insectes et le retour de migrateurs prolifiques, tant qu’on peut nourrir des jeunes.

L’ajustement précis des espèces au rythme des saisons résulte de millions d’années de sélection naturelle.

Il s’affine sans cesse jusqu’à ce que des changements, climatiques ou géologiques, le bousculent.

Alors, les espèces fragiles disparaissent et des opportunistes prospèrent, de nouveaux équilibres émergent…

... tout aussi provisoires que les précédents !

En rasant les forêts depuis dix mille ans, nous avons déclenché un de ces grands déséquilibres.

Avant de faire bien pire aujourd’hui !

Pollution et déboisement menacent bien plus d’espèces que le réchauffement, moins rapide qu’il y a 15000 ans.

Nul doute qu’une nouvelle biodiversité en émergera…

Le printemps sera toujours là, nos descendants peut-être pas …

Bon printemps quand même !

RSR1 24-03-2010

11:48 Publié dans rsr.ch | Tags : printemps, saisons, fleurs, rythmes de vie, évolution, biodiversité, testicules, canards | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

17/03/2010

Nouvelle arme secrète suisse : la bombe O !

Chers concitoyens, nous ne devons plus avoir peur !

Monsieur Blattmann, chef de l’armée, planche sur « des situations que nous ne pouvons aujourd’hui pas encore nous imaginer »…

Un poète, avec des médailles et un embonpoint qui sent l’Auberge des trois faisans plus que le parcours du combattant…

Et un bon sourire auto – satisfait, cent pour cent rassurant !

Dans le Vingt minutes, il pense que les grands flux migratoires pourraient rendre l’intervention de l’armée essentielle.

C’est BlocHer qui va être content !

Mais il dit pas comment l’armée elle va s’y prendre !

Et il ajoute :

« Quand les archives de 150 sociétés brûlent à Lausanne, on peut faire appel à l’armée pour soutenir les pompiers. »

Vous pouvez ajouter deux cent balles à votre impôt fédéral direct, pour payer des arrosoirs aux recrues !

Ils pourront les garder pleins à la maison, à côté du fusil d’assaut ! Et si ya pas d’incendie, ça peut arroser…

Et puis nos avions de chasse, on va les équiper de bombes à eau, toujours pour aider les pompiers !

Une variante du plan armée 3000 remplace les FA-18 par des Canadairs, si le réchauffement persiste.

Avec la bombe O, l’armée suisse prend une avance alphabétique sur la Lybie, qui ne rêve que de bombes A ou H !

Merci Chef Blattmann de rappeler que ce qui sert à rien servira peut-être à quelque chose, en cherchant bien !

Et de rejoindre Federer, Piaget et Alinghi dans notre Panthéon…

Catégorie : comique troupier !

 

RSR1 17-03-2010

 

13:55 Publié dans rsr.ch | Tags : armée, utilité, pompiers, flux migratoires, comique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

10/03/2010

Leur CHEZ EUX, c’est CHEZ NOUS !

Voici des enfants qui n’ont pas connu d’autre pays que le nôtre, où ils sont nés ou bien sont venus très jeunes.

Des employeurs bien de chez nous font fortune sur le dos de leurs parents, travailleurs bon marché sans papiers et sans droits.

Lesquels font, souvent dans des conditions indignes, les travaux nécessaires que plus personne d’ici n’accepte de faire.

Il a fallu faire jouer des droits de l’enfant pour les scolariser, souvent après de longues batailles.

Et leurs droits humains s’arrêteraient à l’adolescence ?

Ils devraient alors choisir :

Entre un pays d’origine qu’ils ne connaissent guère et qui parfois ne veut pas d’eux…

Et puis la clandestinité sans droits chez nous, c’est à dire dans le seul chez eux possible.

Leur refuser l’apprentissage et une possibilité d’intégration ou de départ digne, c’est les pousser vers l’oisiveté et la délinquance.

Chacun sait qu’ils ne rentreront plus, parce que certains ont encore intérêt à exploiter leurs parents ou leur semblables.

L’hypocrisie des néo - libéraux et des populistes est indigne.

Ce sont les représentants de ceux qui attirent et exploitent les clandestins qui voudraient expulser ces enfants d’ici.

Ce sont les idolâtres de la famille chez nous qui veulent briser les familles de leurs esclaves.

Ce sont ceux dont les trafics mondialisés ruinent les pays et provoquent les crises qui veulent renforcer l’apartheid du passeport.

Les adolescents vivant ici depuis toujours ont des papiers ou pas selon l’histoire des parents et les fantaisies de la bureaucratie.

Les lois qui ne leur donnent pas une égalité de droits face à leurs inégalités de chances au départ sont de mauvaises lois.

RSR1 10-03-2010

10:36 Publié dans rsr.ch | Tags : enfants, adolescents, immigrés, sans papiers, droits humains, apprentissage | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

03/03/2010

Gloire aux rebelles !

La télévision belge présentait vendredi un film qui fait réfléchir.

« Le jeu de la mort » de Christophe Nick explore jusqu’où la télévision peut aller trop loin.

Il transpose en jeu télé le principe des célèbres expériences de Milgram sur la soumission à l’autorité.

Dans cette expérience, sous l’ordre d’un scientifique, des sujets naïfs croyaient punir des candidats pour de mauvaises réponses.

Les punitions étaient des chocs électriques réglables, d’intensité croissante, jusqu’à la douleur extrême et la décharge mortelle.

Sous l’ordre de la blouse blanche, soixante pour cent des sujets poussaient le bouton aux doses mortelles, sans se révolter…

Malgré les contorsions et cris, puis le silence des acteurs faisant semblant d’être punis…

Nick le cinéaste a remplacé le « scientifique » par une animatrice télé, l’expérience étant réalisée face à un public préparé par un « chauffeur de salle ».

Dans ces conditions de prétendue maquette d’un jeu télévisé, où personne ne gagne rien, les résultats terrifient :

quatre vingt pour cent des sujets vont au seuil mortel !

Un peu culpabilisés, comme le public qui réclame la punition…

Quatre sujets sur cinq exécutent l’ordre inacceptable d’une animatrice, sous la pression d’un public manipulé.

Un seul sur cinq se rebelle face à l’ « autoritélé » et à la meute des supporteurs pour refuser l’inhumain.

« Donnez-moi la propagande disait l’abominable Goebbels, et je mènerai n’importe quel foule où vous voulez ! »

Ce pilier du nazisme et Milgram nous avaient prévenus :

L’autorité et la médiacratie mènent au goulag, à Auschwitz et à Guantanamo…

RSR 1 03-03-2010