21/04/2010

Le début de la fin de notre monde ?

Un volcan islandais, au nom imprononçable, remet la science au milieu d’un village social qui voudrait l’ignorer.

Sur notre terre, un équilibre étonnant entre radioactivité et rayonnement solaire a permis la présence de l’eau et la vie.

Chimie, génétique et évolution ont conduit cette vie à des formes improbables, dont nous-mêmes, depuis peu.

Cent mille ans, ce n’est pas assez pour apprécier les changements d’une planète très instable.

Des crises géologiques ont provoqué des bouleversements des milieux et des extinctions de masse des vivants.

Des impacts de comètes ou des éruptions volcaniques, provoquant des « hivers polaires », en seraient les causes.

Les querelles de spécialistes et les gesticulations des « sauveurs de planètes » sont bien dérisoires face au réveil des volcans !

Les éruptions, qui s’enchaînent d’un bout à l’autre du globe, peuvent s’arrêter demain et nous rendre une illusion de stabilité.

Elles peuvent aussi être le départ d’un phénomène gigantesque, qui nous anéantirait.

Tout ceci inspire émerveillement et modestie, à la fois.

Emerveillement que, dans un univers infini et si rude, des conditions si improbables aient fait émerger la pensée.

Modestie parce que, à l’opposé de nos désirs intimes, la mort de notre espèce semble inscrite dans son destin…

Comme celle de chacun d’entre nous !

Que valent, face à un nuage de fumée dont personne ne sait prédire les limites, nos projets familiaux, politiques ou religieux ?

Un peu de fumée, c’est un nouveau pape, souvent consternant…

Beaucoup de fumée, c’est peut-être le début de la fin de notre monde…

Profitez du printemps, en attendant !

RSR1 21-04-2010

15:47 Publié dans rsr.ch | Tags : vie, planète, volcans, crises, géologie, extinctions, fin du monde | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.