26/05/2010

Les OGM, c’était seulement l’apéro…

Les amateurs de légumes bios et adorateurs du principe de précaution peuvent serrer les fesses !

Ce que réalise Craig Venter dans les instituts privés portant son nom donne aux OGM Monsanto un relent de lampe à huile...

Si les résultats publiés la semaine passée sont confirmés, la biotechnologie a réalisé un pas de géant, peut-être face au gouffre !

Le premier génome bactérien de synthèse fonctionnel a été fabriqué.

A côté, les maïs transgéniques sont du bricolage d’amateur.

Le résultat n’est pas transposable à des êtres supérieurs.

Les platanes, les mammouths ou les humains de synthèse ne sont pas pour demain !

Une vie artificielle, si…

On peut imaginer faire beaucoup de bien, ou beaucoup de mal, avec des bactéries à génome calculé.

Fabriquer des vaccins, des médicaments, des carburants peut-être.

Faire la guerre ou provoquer des désastres, si malveillance ou erreur grave, sûrement !

Le vrai problème sera, comme pour le nucléaire ou le militaire, le contrôle des activités de multinationales menées par l’argent.

Un argent qui fascinait déjà Craig Venter quand il cherchait à privatiser les bénéfices du séquençage du génome humain.

Pour ce faire, il régatait avec les agences de recherche étasuniennes et des consortiums internationaux dont l’éthique l’ont cadré.

Cette fois-ci, il avance seul, avec de belles promesses peu crédibles et un comité d’éthique privé à sa botte.

Nous ne sommes plus sous W Bush et on peut espérer qu’Obama a ce redoutable innovateur à l’œil.

Tant que les fondamentalistes chrétiens des armées privées de Bush ne lui ont pas fait la peau, bien sûr…

RSR1 26-05-2010

21/05/2010

Topless !

- Pourquoi les hommes ont-ils des tétons alors même que ce qui est inutile disparaît généralement lors de l'évolution?

Cette question, posée par une jeune femme, m'a été relayée par le site www.tsrdecouverte.ch (Questions à un biologiste) de notre télévision romande. Vous trouverez une version vidéo de la réponse, merveilleusement illustrée par Tanya Chytil, (encore qu'il est question de tétons masculins, mais il faut bien comparer...) sur

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=500000&channel=info#program=25;vid=11913134

Mais, comme le dit Tanya, sa grand mère s'oppose formellement à la diffusion de la version topless...

Dommage !

Voici la version originale de ma réponse :

Eh bien justement, Sidonie, c'est une idée fausse de penser que ce qui est "inutile" disparaît systématiquement dans l'évolution.
Cette idée fausse vient de l'application abusive de la "loi de l'usage et du non usage" proposée par Jean Lamark et reprise par Charles Darwin lui-même, 50 ans après.
D'abord, dans leur esprit, la régression des organes inutilisés était lente et progressive, ce qui explique la présence d'organes résiduels atrophiés et non fonctionnels tels que les ébauches de pattes de certains serpents ou certains cétacés. Evidemment, dans cet ordre d'idées, les tétons masculins sont, en général, modestes par rapport à ceux des femmes.
Mais on peut aussi remarquer, avec François Jacob, que la nature "bricole" et que, souvent, un organe, une cellule, une molécule, un gène, sont réutilisés, un jour, dans une fonction différente de leur fonction initiale, ainsi :
- un arc branchial des poissons anciens devient osselet de l'oreille interne chez leurs descendants reptiles mammaliens, puis mammifères. Il leur permettait de respirer, il nous permet d'entendre !
- un cul de sac du tube digestif devient poumon chez certains poissons et chez les vertébrés terrestres. Il leur permettait de digérer, il nous permet de respirer !
Si vous connaissez bien les hommes, Sidonie, vous en aurez certainement remarqué qui ont une extrême sensibilité des tétons, si petits soient ils, ce qui peut être une fonction importante dans l'excitation sexuelle et donc dans l'aspect fécondité de la sélection naturelle. Inutile de vous préciser que c'est une fonction, secondaire peut-être, mais importante aussi des tétons des femmes.
Enfin, je saisis l'occasion de rappeler que la construction de l'organisme d'un mammifère se fait selon un "patron" général où des organes comme seins et tétons vont par une série de paires (il arrive qu'une deuxième paire apparaisse exceptionnellement chez les humains) et que les programmes mâle et femelle, homme et femme, viennent se greffer secondairement sur ce patron unique, au cours du développement de l'embryon, grâce à des gènes que tout le monde possède, mais qui peuvent être inactivés  chez elles et activés chez eux, ou l'inverse. Agissent aussi des hormones sexuelles qui sont les mêmes, mais en proportions différentes selon les sexes.
Il n'est donc pas étonnant que des caractères sexuels puissent être partagés entre les sexes ou ambigus chez certains individus.

08:57 Publié dans Questions à un biologiste TSR.ch | Tags : tétons, seins, science, évolution, sensibilité, érotisme | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

19/05/2010

Fric et pub religieux contre enseignement des sciences

Je voudrais dire la stupeur d’amis professeurs de l’enseignement secondaire.

Dans la société du succès sans peine, ils enseignent des sciences passionnantes, mais difficiles.

Dont la biologie, qui n’a de sens que par sa synthèse moderne : la théorie de l’évolution.

Une théorie incomplète, provisoire, laissant place au doute et aux réfutations sérieuses, comme toute théorie scientifique.

Une théorie qui figure dans les programmes scolaires parce que c’est le seul état de la science, en biologie, aujourd’hui.

Or, d’immenses affiches niant l’évolution ont annoncé partout des conférences d’un militant islamiste turc.

Au Centre international de conférences de Genève et au Palais Beaulieu, à Lausanne, pour ne pas parler de Zürich.

Le graphisme anti – évolutionniste est mensonger et explicite.

Il renvoie à des sites internet fondamentalistes.

Qui enseignent que l’évolution, c’est du terrorisme communiste, sioniste et maçonnique, la seule science étant la création d’Allah.

Adnan Oktar, dit Harun Yahya, utilise une énorme fortune, d’origine inconnue, pour répandre son fanatisme religieux à travers le monde.

L’argent lui ouvre les portes de nos lieux les plus prestigieux pour des prêches débiles qualifiés de conférences scientifiques.

Il couvre nos murs de propagande attaquant notre éducation scientifique, notre démocratie et notre liberté de pensée.

La publicité malmène déjà notre santé et notre qualité de vie en vendant la malbouffe, la surconsommation et le culte de l’argent.

Elle se met aujourd’hui au service d’un obscurantiste islamiste.

Pourquoi pas Al Qaïda, Blackwater ou le Mossad demain?

S’ils payent assez…

RSR1 19-05-2010

12/05/2010

Evaluer le bien, le mal, la vérité ??

Les crises ont pointé la responsabilité de trois « agences de notation » nord américaines dans les désordres financiers.

Une variation de leurs cotations suffit pour qu’une entreprise ou un pays entier soit coulé par les spéculateurs qui les suivent.

Ces sociétés privées, rémunérées par leurs clients, donc pas indépendantes du tout, dictent le bien et le mal sur les marchés.

Elles détruisent le monde par pièces, mais nul ne remet en cause leur pouvoir usurpé, faute d’alternative.

Cette situation rappelle celle des sciences où trois revues anglo-saxonnes privées dictent ce qui serait vrai ou faux.

Ces journaux ont abandonné les critères d’exactitude, depuis longtemps.

Un article « sexy » pour les médias et dont les auteurs sont des copains et des coquins y paraît facilement.

Aussi faux soit-il !

Mais qu’un inconnu envoie de Kuala Lumpur le manuscrit le plus important, personne ne lira même le titre de son travail…

L’étonnant, c’est que les autres pays acceptent ces conditions pour évaluer chercheurs et laboratoires.

Nos Universités, Ecoles Polytechniques ou le Fonds National Suisse de la recherche scientifique sont à genoux devant ces maffieux.

Comme celles et ceux du reste du monde.

Nos médias en parlent comme des « très prestigieuses revues Nature », ou Science, ou Compte rendus de l’Académie Américaine des sciences.

Ce qui prouve qu’en sciences, comme en économie ou en morale, l’évaluation est le vrai problème.

Le bon et le mauvais, le bien et le mal sont affaire de critères très liés aux cultures locales.

Dans tous ces domaines, il n’est donc pas très malin d’importer les pratiques des spéculateurs anglo-saxons !

RSR1 12-05-2010

11:25 Publié dans rsr.ch | Tags : évaluation, sciences, etats unis, privés, maffieux, spéculateurs, bien, mal | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

05/05/2010

30 tilleuls contre les écolos - traîtres !

Fossoyeur de la culture en ville de Genève, le Conseiller administratif Patrice Mugny veut enterrer le Musée d’ethnographie.

Voici une belle cohérence symbolique !

Mais pour enterrer la culture, ce projet veut aussi raser la nature !

En effet, le chantier doit tronçonner trente tilleuls centenaires du parc de l’école enfantine Carl Vogt…

C’est comme un déboisement au Congo, sauf qu’il s’agit des derniers arbres d’un quartier très bétonné !

Ses amis qualifient Mugny de Khmer vert et de coupeur de têtes – que les Cambodgiens et les Jivaros me pardonnent !

En l’occasion, il vieillit, baisse la garde et, de coupeur de tête, devient coupeur de troncs !

Le municipal n’y a vu que du feu et a voté, à l’unanimité, sans doute par lassitude, ce projet scandaleux.

Y compris, sa majorité rouge, rose, verte…

Mais les habitants et habitués du quartier ne l’entendent pas ainsi !

En particulier les familles et ceux qui, au – delà des activités de l’école et du Musée, profitent de ce bel espace vert.

Ils ont donc lancé un référendum contre le bétonnage de leur espace de jeux, de détente et de pique – nique.

Les habitants de la ville ont encore quelques jours pour sauver des arbres vénérables et un espace vert bien situé et très fréquenté.

Les Verts au pouvoir ne cessent de faire ce qu’ils dénonçaient à leurs électeurs.

Entre celui qui roule en 4x4 et ceux qui jouent à la banque aux finances, il leur manquait un bétonneur d’espaces verts !

Eh bien, ils l’ont trouvé…

RSR1 05-05-2010

07:59 | Tags : genève, espaces verts, arbres, musée d'ethnographie, verts, familles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |