12/09/2010

La décapitation prévient les récidives de migraines !

Une revue médicale anglo-saxonne inonde le monde de communiqués relayés par la presse francophone.

Le Figaro français titre :

«La chirurgie réduit le risque de cancer du sein d'origine génétique»

L'étude citée est simple :

Sur deux mille femmes porteuses de gènes augmentant le risque de cancer du sein, deux cent ont « bénéficié » - c'est la journaliste qui écrit bénéficié - ont « bénéficié », donc, d'une ablation des deux seins, d'autres d'une ablation des ovaires.

Et bien aucune de celles à qui on a coupé les nibards n'a eu de cancer du sein en trois ans !

Contre cent qui en ont eu un, sur mille quatre cent à qui on les avait laissés...

Plus fort : celles à qui on avait retiré les ovaires ont vu leur risque de cancer ovarien, je cite « nettement chuter » sur six ans.

Là, perplexité : un cancer à un organe retiré, ça sent l'Ecosse et les fantômes !

Je sens les auditrices déjà conquises par les bénéfices de la chirurgie préventive...

J'en vois se palper les seins pour vérifier qu'ils sont toujours là !

Le pire, c'est qu'une auteure de ce travail ose prétendre que cette chirurgie prolonge la vie des femmes à prédisposition génétique !

Ceci, sans la moindre preuve...

Car, diagnostiqué à temps, le cancer du sein se soigne avec succès dans une très grande majorité des cas.

Dans cette affaire, la sottise des commentaires de la presse rivalise avec la bêtise de l'étude.

Mais comptons sur le bon sens des lecteurs : tout le monde sait que la décapitation prévient la migraine et les tumeurs du cerveau.

Mais cette chirurgie préventive séduit peu de patients !

 

RSR1 08-09-2010

 

 

17:58 Publié dans rsr.ch | Tags : chirurgie, prévention, génétique, cancer, sein, journalisme, medias | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.