26/09/2010

Compétition n’est pas raison, surtout à l’université !

 

La compétition pour le territoire et les ressources est fréquente dans le monde vivant.

Les espèces agressives perdent beaucoup de temps et d'énergie dans ces luttes.

Les animaux sociaux limitent la compétition, par la coopération et l'inhibition de l'agression.

On voudrait pouvoir dire la même chose des sociétés humaines !

Mais la croissance démographique, la limitation des espaces et des ressources, et les différences de cultures ont généralisé nos conflits.
Elles ont répandu dans toute notre vie le goût de combattre et du plaisir idiot de monter sans cesse dans des hiérarchies sans fin.

Dans les activités comme les championnats, le foot, la chanson ou le tennis professionnels, c'est seulement ridicule.

Mais quand l'obsession de se classer envahit les hautes écoles, creusets supposés de l'intelligence, cela devient grave !

Il y a quatre ans, les écoles polytechniques fédérales et l'université de Genève triomphaient : elles étaient très bien classées !

Ces classements viennent (au nom de qui ?) d'un magazine nationaliste américain et d'une obscure université chinoise.

Depuis, nos grandes écoles ont chuté et elles dénoncent l'absurdité des classements !

Elles auraient pu la percevoir avant...

Car comme l'avoue l'ex - secrétaire d'Etat à l'Education Charles Kleiber, ces classements idiots ne servent qu'à lever des fonds.

Ils soumettent donc nos hautes écoles au monde de l'argent, et non aux objectifs pour lesquels elles furent créées :

culture, recherche, formations et enseignement supérieurs.

 

RSR1 22-09-2010

 

 

 

 

 

 

21:59 Publié dans rsr.ch | Tags : classements, hiérarchies, hautes écoles, universités, écoles polytechniques | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.