14/10/2010

1) Pourquoi a-t-on l'instinct grégaire?

C'était une question d'un jeune téléspectateur à TSR.découverte.ch et ma réponse :

Les biologistes n'aiment pas trop parler d'instinct, un mot que le langage courant attribue à des situations très différentes et pas toujours de façon très rationnelle.

Il s'agit ici de savoir quelles raisons poussent des animaux ou des humains à se regrouper en certaines occasions ou même à vivre en permanence en groupes plus ou moins nombreux.

Ces raisons sont multiples et très variables, selon les espèces et les circonstances.

Elles s'opposent souvent à de bonnes raisons de vivre dispersés, par exemple pour éviter la compétition pour la nourriture ou les autres ressources, telles que le territoire, pour les espèces qui en ont un.

 

En voici quelques unes, cette liste n'étant certainement pas complète :

 

- vivre en groupes, plus ou moins nombreux, permet de mieux se défendre contre les prédateurs d'autres espèces ou contre des concurrents de la même espèce, chez les poissons, les oiseaux et les mammifères entre autres.

Cela permet aussi une spécialisation de certains dans des fonctions bénéficiant à tous, tels que les "guetteurs" dans certaines troupes de singes, ou les "soldats" ou les "ouvriers" chez les insectes sociaux, ainsi, bien sûr, que dans les sociétés humaines

 

- certains rassemblements ou entassements d'individus servent à lutter contre le froid nocturne (certains singes, jeunes oiseaux,..) ou saisonnier (chauve-souris), ou contre le vent (manchots), ou bien aident à "climatiser" un nid (abeilles)

 

- chasser en groupe est indispensable pour beaucoup de prédateurs s'attaquant à des proies beaucoup plus fortes qu'eux

 

- beaucoup d'animaux grégaires ou sociaux (on dit « grégaires » s'il s'agit de simples rassemblements et « sociaux » s'il existe des structures sociales avec partage des rôles et des tâches) supportent mal la solitude qui peut les mener à la panique ou au stress.

Chez eux, comme chez une majorité d'humains, la présence des autres est gratifiante, récompensée par un sentiment de sécurité, tant que cette présence n'est pas trop proche ou envahissante et qu'elle respecte des espaces privés de taille très variables selon les espèces animales et les cultures humaines, selon les contextes et souvent selon les saisons

 

- beaucoup de rassemblements sont liés à des activités communes nécessitant des partenaires, qu'il s'agisse de sexe, de jeux, de chasse ou de pêche, d'activités sportives ou culturelles chez les humains. Chez nous, le sentiment d'appartenance à un groupe ou à une foule permet une identification à des statuts et des conditions inaccessibles à chacun personnellement, avec tous les dangers que cela comporte en cas d'affrontement de tels groupes ...

 

- ...

 

11/10/2010

Mourir ? Plutôt crever !

afficheMPc.jpg A partir de mercredi , dans plus d'une vingtaine de villes en France (Paris, mais aussi Montreuil, Saint Ouen l'Aumone, Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Amiens, Nancy, Nantes, Saint Etienne, Lyon, Strasbourg, Caen, Brest, Clermont Ferrand, Marseille, Rennes, Rouen, Villefontaine, Vitrolles), allez découvrir MOURIR ? PLUTOT CREVER ! portrait drôlatique et tendre de Siné par sa fille Stéphane Mercurio.  Avec des rencontres débats avec Stéphane, Siné et les anciens de Siné Hebdo, ou simplement ceux qui ont bien connu le bonhomme dans ses combats (programme détaillé sur www.mourirplutotcrever.com)
Les belges aussi vont le voir bientot, et nous les suisses, on crèverait idiots ? Alors, distributeurs de mes deux, vous le bougez, votre gros cul, pour qu'on puisse le voir partout en Romandie et au Tessin, voire outre-Sarine après une traduction impossible ???
Décidément, faut tout faire ici !

http://www.mourirplutotcrever.com/

Un film de Stéphane Mercurio:

Enfin un portrait au cinéma du furieux dessinateur Siné celui qui avec un crayon trempé dans l'acide s'est attaqué indifféremment depuis la fin des années 50 aux curés, rabbins et mollahs, bourgeois et militaires, moralistes de tout poils. Un gars qui au-delà de son image de provocateur à grande gueule, a traversé la grande Histoire avec ses aventures dans la presse : contempteur de l'Algérie française, d'abord dans l'Express avant de monter Siné-Massacre, acteur engagé de Mai 68 et pourfendeur du Général dans l'Enragé, compagnon très critique des révolutions cubaines ou chinoises ( une séquence à mourir de rire vous prouvera le sens limité de l'humour de ces régimes face à Siné ), ami de Malcolm X qui fut le parrain d'une de ses filles et dont le souvenir de sa disparition lui arrache encore des larmes. Probablement que pour faire ce film, il fallait attendre que quelqu'un de très intime s'y colle tant le bougre ne se livre pas facilement. Ca tombe bien il se trouve que Stéphane Mercurio sa fille est cinéaste. Même si la talentueuse réalisatrice a su toujours garder la parfaite distance sans nier le lien, ce sera donc une plongée très personnelle dans l'univers d'un gaillard pour qui la famille au sens large et l'amitié sont aussi importantes que l'engagement politique. Côté famille, vous comprendrez en l'entendant évoquer son père ancien bagnard antimilitariste, que parfois les gênes se transmettent. Côté amis, se mêle le souvenir des disparus comme Prévert et aujourd'hui sa bande d'irréductibles, sans qui Siné Hebdo né de son éviction de Charlie Hebdo pour cause de lèse-Sarkozy junior, ne serait pas né. Une bande avec outre des dessinateurs historiques des aventures Charlie ou Hara Kiri, des vieux amis comme Guy Bedos et Gérard Filoche ou des plus nouveaux comme Benoït Delépine, Isabelle Alonso, tout ça sous la surveillance de Catherine madame Sinet à la ville, et grande ordonnatrice de ce joyeux et salvateur bordel que fut l'aventure Siné Hebdo.

Avec une devise envoyé comme un défi à ceux qui voyaient le bonhomme déjà enterré : Mourir ? Plutôt Crever !

Contact distribution

Antoine Bast

antoinebast@gmail.com

0659935284


JJ RUE

jjrue@hotmail.fr

0616552857

groupe facebook: http://www.facebook.com/home.php?#!/group.php?gid=119849163342&v=wall&ref=ts

17:22 Publié dans dédé siné | Tags : mourir ? plutôt crever, siné, ciné, cinéma, dessin, humour, politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

08/10/2010

Je vous souhaite d’autres voix, différentes…

 


 

Chers auditeurs, vous allez me manquer !

Depuis deux ans et demi, j'ai eu le plaisir trouble d'amuser certains, d'énerver les autres, à des heures où j'avoue dormir souvent !

Je ne connais pas les proportions de ces uns et de ces autres, mais, lors de rencontres romandes, deux sortes de retours m'ont comblé.

Parfois : « Merci de l'avoir dit ! »,

Plus souvent : « Je ne suis, bien sûr, pas d'accord avec vous, mais cela vaut la peine d'en parler ! ».

Je ne cherchais pas de consensus, sur l'actualité, autour de positions libertaires, décalées ou provocantes.

En refusant le prêt à penser des agences de presse, les sujets branchés ou pipoles, j'étais à contre-courant.

Parler, à 7 heures du matin, de pattes de mouches japonaises plutôt que du foot, des sottises des Verts ou de l'UDC ne va pas de soi !

Un grand merci aux responsables de la rédaction d'avoir permis cette parole libre à des chroniqueurs aussi imprévisibles !

A des personnes qui, par leur formation et leurs intérêts, voient le monde autrement que la majorité de l'audimat.

Nous étions loin du consensus décérébré que tentent d'organiser les médias muselés par des intérêts financiers ou politiques.

C'était possible parce que nous étions sur une radio publique, dont la rédaction garde une indépendance qui n'existe plus ailleurs.

Pendant une minute trente, nous échappions à la pression des sponsorings et  de la publicité plus ou moins masquée.

Une nouvelle matinale va remplacer celle-ci et je vous souhaite, souvent, d'autres voix différentes.

Un autre très grand merci à toute l'équipe de sa grande patience vis-à-vis de nos incompétences et de mes impertinences.

Excellentes matinales à tous !

 

RSR1 06-10-2010

 

 

04/10/2010

Le Psikopat se paye les "Nouveaux philosophes"

Ils sont pédants, stupides, frouzes, prétentieux. Ils ont des avis sur tout, surtout quand ils n'y connaissent rien, ils pelotent les pires politiciens, les financiers, monopolisent les médias. Certains soutiennent les crimes de l'armée coloniale en Palestine et hurlent à l'antisémitisme dès que l'on critique leur omniprésence, leur prétention à diriger le monde depuis Saint Germain des Prés ou le vide sidéral de leur pensée mondaine.

Les éditeurs leur font des ponts d'or pour diffuser leur diarrhée verbale. Il était temps de les remettre à leur place !

Le Psikopat s'y est mis, avec humour et bandes dessinées. Un bonheur à ne pas rater !

Réclamez-le vite si Naville mollit à le distribuer !

 

Couv 224.jpg

18:45 Publié dans Culture | Tags : nouveaux philosophes, imposteurs, clowns, réactionnaires, vendus | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |