31/03/2014

Le désespoir des peuples

Dans nos pays pétés de richesse, le détournement des biens et des revenus par des plus aisés sans scrupules, le mépris des "petits" métiers et les délocalisations ont produit des ségrégations sociales que l'on n'imaginait pas il y a un demi siècle quand une grande partie de la droite se voulait sociale et quand la gauche avait d'autres ambitions que de bien gérer le capitalisme.

Face aux étalages de richesses sans bornes sur papier glacé, des gens de plus en plus nombreux, paysans ici, ouvriers ailleurs, immigrés économiques partout, vivent dans l'angoisse du chômage et de la précarité parce que Sainte Economie du Néo-Libéralisme exige la flexibilité, la compétition et la réduction des coûts. Des coûts du travail de base bien sûr, pas de celui des actionnaires et des dirigeants qui vampirisent les entreprises dont ils sont prêts à changer aussi souvent que de chaussettes.

Les partis de gouvernement, droite ou prétendue gauche, ont en commun de ne pas remettre en cause cet équilibre religieux et ses prêtres. Et vous vous étonnez que les peuples désespérés votent pour des crétins et des nervis d'extrême droite ? Et que la droite  singe l'extrême droite en espérant stupidement y récupérer des voix, tandis que la "gauche" singe la droite. Quand chacun espère être meilleur sur le terrain de l'adversaire, le résultat ne se fait pas attendre...

Avec vingt à cinquante ans de retard, les pays européens tombent presque tous dans la pseudo démocratie à l'anglo saxonne, avec ses bipartismes qui ne laissent aucun choix réel et les super pouvoirs de l'argent et de la propagande pour décider de tout...

Alors on fait quoi ? Une seule chose sûre, mieux vaut en rire en attendant...

Par exemple avec les copains de Siné Mensuel qui ont sorti et vont sortir deux numéros de choc, et aussi avec le Psikopat de mars et son hilarant dossier "C'était mieux avant ! ".

sine-mensuel-29.jpg


SM30_01-COUV_BAT.jpeg  262.jpg

00:32 Publié dans Humour, la politique, autrement, Médias | Tags : politique, crise, social | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

26/03/2014

Blocher, Darbellay, Stauffer : mêmes outrances !

C'est instructif de faire une télé avec Christophe Darbellay. Démocrate-chrétien, a priori on attendrait un monsieur poli, gentil, raisonnable, voire un peu timide. Certes de droite, mais avec une volonté sociale et humaniste, un chouia de retour à la pensée christique théorique, quoi !

Et puis arrive sur le plateau un ersatz de Stauffer, avec des idées de Blocher, pour défendre son invraisemblable motion visant à permettre aux candidats Sherlock Holmes jurassiens ou Appenzellois d'exiger des empreintes génétiques de "certains" requérants d'asile maghrebins, jeunes et sans doute bronzés ! Et de dénoncer le "tourisme criminel" venant de certains pays ciblés par des statistiques policières plus que douteuses... pour se fâcher tout rouge quand on lui rappelle ses propos quelques minutes plus tard*. C'est notre industrie du tourisme qui doit être ravie de telles déclarations !

Si l'on disait quoi que ce soit qui lui déplaisait, ne serait-ce que rappeler les arguments précis et mesurés par lesquels le Conseil Fédéral refusait d'entrer en matière sur sa motion, on était sauvagement interrompu et agressé, pour éviter le sujet et embrayer en boucle sur la sécurité, la délinquance étrangère depuis les printemps arabes (les dictateurs corrompus et tortionnaires, c'était tellement mieux !), la modernité "efficace" de la génétique invasive...

Comme si c'était l'ADN et pas les policiers qui attrapait les voleurs ! En fait, l'ADN résout très peu d'affaires de délinquance ordinaire et doit être utilisé avec beaucoup de précautions dans les affaires criminelles, en raison de risques de contamination complexes.

Bref, il était très inquiétant que les députés aient voté cette stupidité contraire aux constitutions Fédérale et Genevoise (qui refusent toute discrimination selon l'origine) et qui bafouait des droits élémentaires.

Heureusement le Conseil des Etats, en commission puis en plénière, a rejeté cet attentat contre les grands principes les plus honorables.

Comme quoi, des sénateurs, ça peut parfois servir de garde-fous !

Plus sur le sujet dans le numéro à venir de La Cité...

*si vous ne me croyez pas :

http://avisdexperts.ch/videos/view/2444/2