04/05/2007

Sciences à Genoland


    Le musée des sciences inaugurait une exposition consacrée au célèbre mathématicien national Tralalère. Après un brillant discours du directeur du musée, qui rappela toutes les  dimensions humaines méconnues et l'oeuvre passionnante du personnage, Houssoucornet, chef de la culture nationale, prit la parole pour excuser l'absence du magistrat. Celui-ci, parmi cinq inaugurations simultanées, avait choisi d'assurer celle du salon du livre. Dans ses campagnes électorales en cours, le "catcheur" - c'est ainsi qu'il aime se faire surnommer - souhaite en effet convaincre les citoyens qu'il sait lire et écrire. Bien que ces activités soient de moins en moins populaires et qu'il préfère jouer du banjo, le magistrat ne doit en effet pas être soupçonné d'incompétence. Houssoucornet expliqua ensuite qu'il ne savait pas qui était Tralalère et n'en parlerait donc pas, ce qui témoigne de son infinie sagesse. Puis il se lança dans une argumentation imparable qui cloua l'auditoire scientifique au mur : puisque les scientifiques avaient successivement affirmé que la terre était plate, puis qu'elle était ronde, on ne pouvait donc pas faire confiance à ces gens-là ! Les profs de l'université, très culpabilisés, regardaient vers leurs orteils comme des gamins chapardeurs pris sur le vif. Le directeur du musée exfiltra nerveusement une crotte de nez considérable. "Dans de telles conditions, poursuivit Houssoucornet, il est évident que les citoyens et les politiques qui les représentent ne doivent pas laisser la science à ces dangereux scientifiques ! ". Cloué au tapis, l'auditoire applaudit mécaniquement avec plus ou moins de conviction et de désespoir.
    Genoland prépare enfin un grand développement des mathématiques grâce à ce brillant politique qui a compris que la science, comme la religion, était l'affaire de tous et ne devait pas changer tout le temps...

13:25 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |