19/05/2010

Fric et pub religieux contre enseignement des sciences

Je voudrais dire la stupeur d’amis professeurs de l’enseignement secondaire.

Dans la société du succès sans peine, ils enseignent des sciences passionnantes, mais difficiles.

Dont la biologie, qui n’a de sens que par sa synthèse moderne : la théorie de l’évolution.

Une théorie incomplète, provisoire, laissant place au doute et aux réfutations sérieuses, comme toute théorie scientifique.

Une théorie qui figure dans les programmes scolaires parce que c’est le seul état de la science, en biologie, aujourd’hui.

Or, d’immenses affiches niant l’évolution ont annoncé partout des conférences d’un militant islamiste turc.

Au Centre international de conférences de Genève et au Palais Beaulieu, à Lausanne, pour ne pas parler de Zürich.

Le graphisme anti – évolutionniste est mensonger et explicite.

Il renvoie à des sites internet fondamentalistes.

Qui enseignent que l’évolution, c’est du terrorisme communiste, sioniste et maçonnique, la seule science étant la création d’Allah.

Adnan Oktar, dit Harun Yahya, utilise une énorme fortune, d’origine inconnue, pour répandre son fanatisme religieux à travers le monde.

L’argent lui ouvre les portes de nos lieux les plus prestigieux pour des prêches débiles qualifiés de conférences scientifiques.

Il couvre nos murs de propagande attaquant notre éducation scientifique, notre démocratie et notre liberté de pensée.

La publicité malmène déjà notre santé et notre qualité de vie en vendant la malbouffe, la surconsommation et le culte de l’argent.

Elle se met aujourd’hui au service d’un obscurantiste islamiste.

Pourquoi pas Al Qaïda, Blackwater ou le Mossad demain?

S’ils payent assez…

RSR1 19-05-2010

06/01/2010

Madame la Présidente de la Confédération,

Comme le déserteur de Boris Vian, je vous fais une lettre, que vous lirez peut-être, si vous avez le temps…

Vous arrivez femme, encore jeune et dynamique : cela change en bien !

Mais votre discours du trône brise le charme.

Vous nous prétendez « la nation la plus compétitive du monde ».

Quelle torture des statistiques pour que l’aigle suisse terrasse le canard chinois et le dindon américain !

Cette position agressive dénie votre éloge des solidarités.

La Suisse serait le phœnix qui domine le monde…

Mais le monde ne verra qu’une pintade, qui pète plus haut que son cul !

Vous voulez « maîtriser les coûts de la santé ».

Pour votre clan, c’est diminuer les prestations aux malades et l’accès au soins, au seul profit des actionnaires.

Ce n’est pas maîtriser les coûts, c’est torpiller la santé !

Enfin, vous appelez votre dieu à nous bénir !

Pour moi ce dieu n’existe pas, rien ne vous permet de me l’imposer.

Les prétendues racines chrétiennes que les Berlusconi, Bush et autres modèles de vertu nous infligent sont une imposture !

Celle de prêtres palestiniens, immigrés clandestins il y a deux mille ans.

Leur Jésus squatte nos rites Helvètes et Celtes du solstice d’hiver… Ils ont crucifié notre père Noël !

Ils transforment nos rites païens, paillards, lubriques et alcooliques en cérémonies à mourir d’ennui.

Allons Doris, gardez vos racines postiches, votre inquisition, vos clochers et vos bénédictions !

Et comme dit le poète, laissez-nous, pour 2010, la terre et la vie, qui sont parfois si jolies !

RSR1 06-01-2010

10:18 Publié dans rsr.ch | Tags : confédération, religion, compétition, santé, dieu, liberté | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

09/12/2009

Musulmans européens et minarets djihadistes

Le coup des minarets provoque des réactions sans rapport avec la question posée.

Il s’agissait d’architecture exotique et de paysage !

Les minarets ne sont pas indispensables aux mosquées et aucun musulman ne voit sa liberté religieuse menacée.

Hormis deux ou trois salafistes, ce sont des bobos qui hurlent avec les dictatures islamistes.

Pas la majorité des musulmans d’Europe, dont beaucoup rigolent du feu au lac !

Il serait intéressant de savoir pourquoi nous avons voté une initiative incohérente.

Et pourquoi le gouvernement n’a pas proposé de contre projet intelligent.

Le radicalisme islamique veut contrôler les musulmans d’Europe et leur imposer des modes de vie qui leur sont étrangers.

C’est une menace pour leurs libertés et pour notre paix sociale.

Les missionnaires chrétiens, en particulier les sectes, sabordent aussi les cultures de nombreux pays.

Les théocraties juive et musulmane condamnent le Proche Orient à la guerre perpétuelle.

Les suisses sont épris de paix et de libertés individuelles, comme les Européens, qui auraient voté pareil, s’ils avaient pu !

Ils n’ont pas envie de revenir à la case guerre de religions.

Si cela s’est exprimé sur une proposition absurde, c’est que le politiquement correct ne l’a pas permis autrement.

Les femmes, musulmanes ou pas, jouissent ici de libertés inconnues ailleurs.

La plupart ne veulent pas que des prêtres s’en mêlent.

Les cultures qui ne respectent ni les libertés individuelles, ni les femmes, ni les autres cultures, n’ont pas à être respectées.

Pas plus que les politiciens qui crient que le peuple se trompe ou qu’il faut revoter parce que le résultat ne leur plait pas !

RSR1 09-12-2009

12:06 Publié dans rsr.ch | Tags : démocratie, libertés, musulmans, femmes, religion, culture, minarets | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

02/12/2009

Libertés de religion et de circulation des travailleurs

Pratiquer une religion choisie en toute liberté fait partie des droits humains.

Mais cela doit rester une affaire privée et personnelle.

Agresser les autres par les symboles d’une religion imposée avant la naissance est doublement contraire à ce droit humain.

L’islam, librement pratiqué en Suisse, n’a que faire des minarets dont les pétro – dollars et Ben Laden veulent fleurir le monde.

Je déteste l’UDC et faire une initiative « sélective » contre les minarets était ridicule. Mais l’acceptation massive prouve que le sujet répondait à un sentiment qui va bien au delà de l’électorat d’extrême droite populiste et qui ne trouve pas de réponse de la part des partis politiques qui se prétendent sérieux.

Avec de très nombreux amis musulmans, je partage le ras le bol face à l’islamisme radical du jihad. La plupart des musulmans suisses ou résidents en Europe souhaitent vivre à l’européenne et non selon les préceptes moyenâgeux des imams dépêchés par les pays du Golfe.

Des minarets nombreux offenseraient nos paysages culturels,

comme la cathédrale de Yamoussoko, double de Saint-Pierre de Rome construit par Houphouët Boigny en ruinant son pays, jure dans la brousse ivoirienne.

L’architecture religieuse agressive, clochers compris, aurait dû faire l’objet d’un contre projet laïque de régulation de la part du gouvernement fédéral.

Il ne l’a pas fait, tant pis pour lui !

Autrement plus graves sont les déclarations de Micheline Calmy – Rey, puis Doris Leuthard, sur les travailleurs immigrants.

La « préférence locale » à la Stauffer qu’elles préconisent pour l’emploi n’est qu’un voile hypocrite sur une récupération populiste indigne de leurs partis.

Il est paradoxal que le patronat soit quasi - seul à protester contre les aberrations de la ministre socialiste !

Car, dans ce domaine, toutes les responsabilités sont dans le camp de certains patrons.

Ce sont eux qui utilisent la main d’œuvre étrangère et les clandestins pour contourner les lois et augmenter leurs profits.

Résidents suisses, frontaliers ou étrangers, les travailleurs ne font que subir la loi d’un marché biaisée par les gouvernants et les patrons.

Ce sont ces patrons et ces gouvernants qui font progresser la misère dans les sociétés les plus riches du monde.

Pas les travailleurs, les chômeurs ou les immigrés, dont il est urgent de rappeler que ce sont des êtres humains, pas des « ressources humaines » !

D’après la RSR1 2-12-2009, complété.

16:14 Publié dans rsr.ch | Tags : religion, minarets, initiative, immigrants, droits humains | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

04/11/2009

Darwin en vrai : la modestie de la science face aux abus des religions

Les pays épris de sciences, dont Genève et la Suisse, célébrent, la semaine prochaine, l’anniversaire de "l’Origine des espèces..." de Charles Darwin.

L’originalité de ce livre a été soulignée par les ennemis religieux de l’auteur, qui y rassemblait surtout des faits et des idées déjà connus.

Sa démonstration montre que l’histoire de la vie est un processus matériel dans lequel aucune explication surnaturelle n’est nécessaire.

Sélection naturelle, continuité des lignages, histoire des milieux et contingence, ce que Buffon qualifiait de « causes actuelles », explique ce que nous savons de l’histoire de la terre.

Il n’est pas étonnant que les excités fondamentalistes diabolisent, encore aujourd’hui, le paisible naturaliste malade de Down.

Ni que ses supporteurs excessifs créent un mythe religieux autour de celui qui avait montré que les dieux n’aident pas à comprendre la vie.

Le Muséum de Genève nous donne l’occasion de revenir à des textes originaux importants ou méconnus de Darwin par des lectures, suivies de débats.

On y découvre un Charles Darwin curieux de tout ce qui fait la vie quotidienne et se posant plus de questions qu’il n’apporte de réponses.

L’Académie suisse des sciences naturelle et l’Université de Genève, avec la complicité de François et Jean-David Rochaix, nous offrent deux pièces de théâtre, suivies de débats animés par des chercheurs.

On y montre la réalité humaine attachante et les interrogations du grand homme.

Pour cela, les auteurs utilisent un mélange subtil de réalisme historique et de fiction, souvent drôle, sinon délirante.

Comme la supposée rencontre avec Karl Marx.

Des occasions à ne pas manquer par ces longues soirées d’hiver…

RSR1 04-11-2009

Ne pas manquer les lectures débats au Muséum d’histoire naturelle de Genève, à Malagnou http://www.ville-ge.ch/mhng/anima_2009_darwin.php

Ni « Darwin en finit avec les Cirripèdes » et « La confession de Darwin » à Uni Bastions www.darwin2009.net

17:19 Publié dans rsr.ch | Tags : darwin, évolution, lecture, théatre, religion, science, marx | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

23/07/2009

RELIGION : BUVEUR !

Il faut vraiment être pisse-vinaigre pour trouver les tropiques tristes ! Je me suis rarement autant marré que sous les tropiques, dans la brousse autour de Kédougou, Sénégal, à la frontière de la Guinée et du Mali.
Les ethnies locales sont surtout musulmanes, mais des Malinkés y gardent des religions d’avant l’Islam. Dans celles-ci, un point essentiel est la consommation rituelle, puis hédonique, de bière de mil (dégueulasse !), de vin de palmier rônier (mieux, mais maux de tête si trop fermenté) ou d’hydromel (délicieux !).
Ces braves gens résistent depuis des siècles à l’Islam. Du coup, les missionnaires chrétiens leurs tombent dessus comme des mouches, les croyant naïvement plus faciles à convertir que les musulmans ! Mais l’exigence de monogamie est irréaliste pour les gens importants, qui ont deux ou trois femmes et les enfants correspondants.
Les marabouts musulmans sont plus habiles dans leur prosélytisme et admettent la polygamie. Mais ils ne considèrent comme musulmans que ceux qui abandonnent les boissons fermentées (à l’exception de l’alcool de menthe, médicament !).
Contrairement à beaucoup, mon grand frère Moussa, amoureux de ses deux femmes et sobre comme notre Bob, n’était pas trop embarrassé de n’être ni musulman, ni chrétien. Quand on lui demandait sa religion, il répondait fièrement : buveur !
Dommage qu’il suce aujourd’hui la sève de rônier par la racine. C’est sans doute le seul théologien qui aurait pu faire fléchir tant soit peu notre enfoiré de patron …

In Siné Hebdo N° 21








03:58 Publié dans dédé siné | Tags : religion, alcool, polygamie, siné | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

26/04/2009

Darwin : sacré Charlot !

En 2009, pour le bicentenaire de sa naissance, collègues et médias vous gavent avec un culte indécent de la personnalité de Charles Darwin, tandis que les religieux le traiteront de communiste et d’imposteur.
J'ai préféré vous vacciner !
Les penseurs et naturalistes savaient, au siècle des lumières, que l’histoire de la vie avait duré très longtemps. Buffon avait proposé comme « hypothèse absurde » (pour cause de répression religieuse) que les espèces vivantes se transforment et soient issues les unes des autres. Lamarck, grâce à la fenêtre de liberté entre révolution et répression, avait écrit, en 1801 que la durée de l’histoire du globe - des millions d’années – était presque infinie, que les espèces vivantes, humains compris, formaient une seule généalogie, depuis les formes de vie les plus simples, sans doute issues du monde minéral.
Cinquante ans plus tard, Darwin a d’abord fait admettre l’essentiel, que d’autres avaient écrit, sans convaincre, avant sa naissance. Surtout il a proposé, s’inspirant de Malthus et des pratiques agricoles, la théorie de la sélection naturelle. Enfin, il a réalisé (discrètement à cause de sa femme bigote), que la nature et les humains n’ont pas besoin de dieux pour vivre l’histoire contingente qui est la leur et se comporter comme ils le font. Ce qui explique la haine des religions, qui préfèrent le discréditer sur la forme plutôt que révéler le fond.
A part ça Darwin, homme de son temps, croyait encore plus que Lamarck à l’hérédité biologique de l’acquis (qu’on arrête avec l’histoire des Girafes, tout est faux !), n’avait pas lu Mendel et ne comprenait rien à la génétique, ni à plein de choses sur l’évolution découvertes depuis. Il a écrit des horreurs racistes bien de son temps et, s’il est légitime de lui rendre un hommage mérité, évitons de le traiter comme, en d’autres temps, Mao, Mugabe ou … Sarko !

In Siné Hebdo N° 18 (décembre 2008)

23:38 Publié dans dédé siné | Tags : darwin, culte de la personnalité, religion, lamarck, hérédité de l'acquis | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |