09/11/2016

THE WORST IS ALWAYS POSSIBLE …

TRUMPETTES DE LA RENOMMEE …

US’KIM JUNG UN !

C’EST EN FAISANT N’IMPORTE QUOI…

L’AMERIQUE RASE POUTINE GRATIS !

THE WORST IS ALWAYS POSSIBLE …

 ...

Difficile de choisir un titre parmi l’infini des possibles après le non événement de la nuit dernière. Il se confirme en effet que les Etats-Unis sont un pays sexiste, raciste, violent, manipulé par l’argent et le lobby des armes. Et que leur autoproclamée démocratie électorale, par la prétendue volonté d’un peuple manipulé par les propagandes, n’arrête pas de tirer sur ce peuple au fusil d’assaut… en vente libre bien sûr !

Le premier titre, copié sur le si regretté Brassens et en même temps – paradoxe ! – sur les Claudettes de Claude François, évoque d’éventuelles « Trumpettes » qui, comme dans Brassens, sont sûrement « bien mal embouchées » aujourd’hui. Ce qui est certain, même si je ne connais pas les dernières statistiques sur le sexe des votants là-bas, c’est qu’il a fallu un énorme soutien de femmes, sinon une majorité d’entre les électrices pour parvenir à ce résultat. Les machos y verront l’efficacité de leur soumission et le rejet du modèle féministe ; la presse people l’effet de la jalousie ! Je pense plutôt qu’il s’agit d’un effet pervers de ce type d’élection : les multiples conséquences impliquées par le choix d’une personne ne constituent pas un programme et masquent aux électrices, comme aux électeurs en général, ce qui va contre leurs intérêts. C’est ainsi que l’on fait voter les femmes contre les féministes, les immigrés contre les étrangers, les travailleurs pour les actionnaires ou les pauvres pour les lois en faveur des riches.

Le deuxième titre est un constat d’échec de la « démocratie ». Il ne fait aucun doute qu’il existe, aux Etats-Unis, des milliers de citoyen-ne-s, plus intelligent-e-s, plus compétent-e-s, plus cultivé-e-s, plus empathiques, plus sincères, plus efficaces et en meilleure forme physique que l’énergumène élu et la mère Clinton. Comment a-t-il pu s’établir un système d’élection, dans un des plus grands pays du monde, qui ne retient, comme choix possible, que ces deux zouaves ? Les monarchies Kim, Assad & Cie ne font guère pire…

Le troisième titre, que l’on pourrait compléter en « c’est en faisant n’importe quoi que l’on élit n’importe qui ! » est évidemment une paraphrase de Rémi Gaillard – www.nimportequi.com - « c’est en faisant n’importe quoi que l’on devient n’importe qui ! ». Je vous conseille de le visiter pour vous remonter le moral, si jamais il est atteint. Il vous reste alors un petit espoir : souvenez-vous avec quelle discrétion le très totalitaire Vatican avait rattrapé son erreur électorale, le pape Jean-Paul 1er, paraît-il empathique vis-à-vis de la théologie de la libération, rappelé au ciel après un mois de règne, ou comment Kennedy y a rejoint Marilyn… Trump peut encore démissionner quand il s’apercevra que président étasunien, c’est un boulot de m….! Ou bien être liquidé, plus ou moins proprement, par un drone du lobby militaro- commercial, après ses premières décisions économiques…

Le quatrième titre interroge le fait que Poutine et son « amie » Marine Le Pen ont, de loin, gagné cette élection contre Wall Street, l’Europe et les autres lobbies criminels de la finance et du commerce, mais avec celui de l’armement. Ce serait trop long et pas de ma compétence d’analyser tout ça ici, mais c’est une piste. En fait, ce titre était surtout une magnifique occasion de calembour douteux…

Le dernier titre n’est que la traduction de la première partie de ma devise favorite, qui se termine, en français, par… « ..., MAIS JAMAIS CERTAIN ! ». L’occasion de considérer les quelques avantages improbables de l’élection d’un malade mental archaïque à la présidence d’un des pays voyous surarmés de cette planète. Cette élection ne fait que confirmer la proposition du sinistre mais clairvoyant Goebbels, propagandiste en chef d’Hitler, qui avait à peu près écrit (traduction non garantie), avant la seconde guerre mondiale : « Donnez moi la propagande, et quelque soit le régime <…>, j’emmènerai le peuple où vous voudrez ! ». Le peuple américain a effectivement été mené n’importe où en croyant que choisir entre deux nazes, soutenus par des masses d’argent et des lobbies, lui permettait d’agir sur son sort, alors que, comme l’exprimait si bien un clown politicien disparu (Georges Marchais, longtemps secrétaire général du parti communiste français), les étasuniens n’avaient à choisir qu’entre « blanc bonnet et bonnet blanc ». Peut-être réaliseront-elles et ils que, comme les trumpettes, ils se font emboucher ! Certes, après W Bush, on n’imaginais pas pire, parce qu’on oubliait Amin Dada, Bokassa et Jules César. On avait tort, puisque le pire est toujours possible ! Mais, maintenant que l’on va avoir Trump, on ne peut plus avoir que de bonnes surprises, si l’on pratique le pessimisme heuristique que je recommande : LE PIRE N’EST JAMAIS CERTAIN !

PS qui me vient à la relecture : avez-vous remarqué l'amusante symétrie entre :

"nine/eleven" et "eleven/nine"?

27/07/2016

BONNES VACANCES QUAND MEME !

Nous avions pris de mauvaises habitudes dans notre oasis bienheureux, au milieu d'un monde violent : penser que notre vie était presque éternelle, tant que nous n'étions pas très vieux, qu'il était normal de manger à sa faim, et même bien plus, et de n'avoir de choix difficiles à faire que pour notre confort et nos cadeaux d'anniversaires ou de fin d'année.

Les grands pédagogues des armées islamistes, chrétiennes, sionistes et autres bouddhistes nous rappellent, tout près de chez nous, que notre vie, parmi 7 milliards d'humains est fragile et ne vaut pas grand' chose. Que notre richesse, parfois indécente et qui repose en partie sur le malheur de beaucoup d'autres, sera remise en cause, que cela nous plaise ou non. Que nos têtes mêmes ne sont pas à l'abri d'une lame tranchante comme les français en ont utilisé allègrement pendant deux siècles !

Nous ne vivons pas dans un monde de Bisounours à la Disney, ou encore plus soft - Disney, c'est parfois très violent ! Nous vivons cernés de militaires et de policiers surarmés dont beaucoup rêvent de jouer avec leur matériel, comme dans les jeux vidéos, de prêtres qui, au niveau mondial, prêchent plus souvent l'intolérance que le respect des autres, et de marchands d'armes prospères qui voudraient nous faire croire qu'elles ne seront jamais utilisées qu'à l'autre bout du monde.

Notre monde est dangereux, violent, injuste et nous n'avons pas d'autre choix que de vivre avec et de le faire accepter, tel qu'il est, à nos descendants, en essayant de ne pas le leur pourrir encore davantage. Pour ça, pas d'autre solution que d'équilibrer, par autant de bonheur et de plaisirs, les agressions et le tapage d'un monde hostile. Comme les vacances rééquilibrent un peu le moral de tous ceux dont le travail n'est guère heureux...

Alors, pour les vacances, des jeux, de l'humour, de la science et de l'amour, comme on vous en propose dans deux numéros d'été de haute tenue de Siné Mensuel et du Psikopat :

Psiko 288-1.jpg

SM55_COUV.jpg

 

10/05/2016

Siné massacré

Regardez bien cette couverture, dernière oeuvre de notre ami et maître en humour, Bob Siné. Il nous a quittés la semaine passée, après  avoir anticipé et raconté, jusqu'à la dernière heure, sa triste fin hospitalière, après 87 ans de fureur de vivre.

SM53_01-COUV_BAT.jpg

Siné le révolté, parce qu'il ne supportait pas les injustices, le cynisme des riches, la misère des pauvres, ni les mensonges des prêtres, des politiques, des militaires, des flics ou des juges corrompus.

Siné ami de ceux qui voulaient changer le monde, Malcom X, Fidel, Ben Bella, Mao,... jusqu'à ce qu'il s'aperçoive qu'ils n'allaient plus dans le bon sens.

Siné affectueux, sincère, généreux, conscient de ses erreurs, mais pourfendeur des lamentables imposteurs qui colonisent les médias et ne cessent de courir après les privilèges et l'argent.

Siné, dessinateur de presse et graphiste hors pair, affichiste inspiré et grand maître de l'humour, de l'humour tendre des chats à celui, noir et féroce, de son trait politique.

Siné qui laisse derrière lui une centaine d'amis et collaborateurs bien décidés à continuer le journal mal élevé qui fait mal où ça fait du bien, et des dizaines de milliers de fans décidés, de nuit et de jour, à faire des doigts d'honneur à tous les pouvoirs abusifs, aux patrons félons et aux philosophes de pacotille, à tous les nantis, à tous les racistes, populistes et papistes de tous les pays et de toutes les religions-pièges-à-cons !

En attendant, pour peu de jours avant de se remettre au boulot, on est un peu comme la couverture du dernier Psikopat, avec son dossier sur le cinéma...

01.jpg

06/01/2016

CHARLIE HEBDO VIT, LETTRE A RISS

CharlieHebdo-380x483.jpgMon cher Laurent,

Merci pour ce dessin !

Au moins, le personnage représenté ne vous fera pas de procès puisque, soit il n’existe que dans l’imagination des prophètes, des imbéciles et des manipulés, soit il n’existe pas du tout…

Bien sûr, tout ceux qui se réclament de lui et bafouillent prétendument en son nom ne manqueront de te, de vous poursuivre, à coup d’injures, de mensonges, de procès et éventuellement, faute d’autres arguments, d’armes de guerre.

Le regard mortel de ton assassin qui court toujours décrit tellement bien les sentiments que nous portent les encalottés de tous les cultes. Et le jouet qu’il porte au dos rend dérisoires les armes qui tuent et mutilent directement et collatéralement, des gens innocents de tous les pays. Des armes que nos marchands de canons et politiques de tous bords sont si fiers de vendre partout, quitte à faire passer Obama pour une poule mouillée.

J’aime bien aussi la résonnance entre le rouge du sang et la mention « numéro spécial », seul autre rouge de ton noir et blanc. Ça m’évoque un monde où le sang et la mort deviendraient l’exception, le spécial, et non le quotidien envahissant de l’actualité. Un rêve, quoi…

La diffusion de ce dessin te propulse au rang des grands affichistes, comme Cabu, Charb et Siné. C’est le « coup de poing dans la gueule » que voulaient Cavanna et Choron pour sortir de leur torpeur les anesthésiés de la sensibilité, face aux horreurs du monde. Mais c’est un coup de poing virtuel, qui remet à zéro les circuits du cerveau sans altérer le physique matériel.

Alors, bien sûr, un coup de poing, même virtuel et ajusté par un professionnel, ce n’est pas très précis et cela peut être mal interprété par celui qui le reçoit. Surtout qu’on le reçoit en plusieurs temps : au premier degré, le surréalisme de la situation m’a fait éclater de rire ! Puis, j’ai pensé que tu avais fait très fort en trouvant une surenchère œcuménique aux caricatures de prophètes. Et puis après, je me suis demandé si, finalement, c’était malin de remettre sur le tapis ces dieux fictifs dont on parle déjà trop ! Mais là, j’admets que c’est un réflexe de scientifique et de prof, non pertinent entre dessinateurs et journalistes…

Voilà, Laurent ! Tu sais mieux que moi que l’on peut tout dire et tout penser d’un dessin. Il échappe à son auteur, tant par sa composante inconsciente que par les réactions et les interprétations sans limites de ceux qui le regardent ou l’analysent. Un bon dessin fait exploser la liberté de penser qui est si menacée aujourd’hui. Une explosion plus pacifique et moins dangereuse que celles des bombes, américaines ou coréennes, nucléaires ou pas. D’ailleurs, Bob Siné nous honore aussi aujourd’hui (voir ci-dessous) d’une explosion pacifique contre ceux qui menacent nos libertés de penser, dessiner, écrire…

Toutes mes amitiés aux survivants, qu’ils continuent ou passent à autre chose.

Je t’embrasse, Dédé

SM49_COUV.jpeg

 

12/10/2015

Sur les chapeaux de roue...

Quelques fidèles auront remarqué ma rareté sur ce blog ces derniers temps et je leur présente mes excuses. Rapidement car c'est le surplus d'événements et d'obligations en cette rentrée, non leur rareté, qui causent cette absence. Entre le retour saisonnier des étudiants et de multiples interventions, c'est, cette semaine, la réouverture du Musée de l'Homme de Paris rénové qui mobilise mon attention. Je l'ai déjà annoncée dans la Cité, dans le remarquable Siné Mensuel d'octobreSM46_COUV.jpg et dans le Psikopat*01.jpg spécial Louzeurs, en racontant à chaque fois des épisodes de son histoire récente que vous ne lirez guère ailleurs et qui illustrent les relations perverses, en France, entre le monde interlope des négociants en art, les politiques et les musées publics, relations que l'on retrouve sans surprise, en pire, dans l'histoire récente de notre canton, les mêmes causes produisant les mêmes effets. J'attends la fin des événements en cours pour vous en raconter plus...

*ENFIN !... j'ai pu voir une gondole avec Le psikopat et Fluide à Cornavin. Faut-il dire merci Naville ?

 

28/01/2015

Trois semaines déjà...

Voilà, on a tous repris qui ses crayons, qui ses plumes, qui son clavier et vous n'avez que le choix entre les analyses, les commentaires, les dessins, les BDs, etc...

Je vous conseille quand même d'éviter les multiples récupérations intéressées et opportunistes au profit de ceux qui ont bossé avec les intéressés, partagé leurs projets ou ont vécu l'affaire de près. Comme dans cet excellent Psikopat, en espérant que Naville fera, en sa faveur, l'effort de mise en place et de diffusion qu'il ne fait pas d'habitude.

Réclamez-le !

01.jpg

13/01/2015

COMMENTAIRES

SINE-HS2-COUV.jpgTellement de mails, de sms, de téléphones, d'encouragements de toutes sortes ces derniers jours ! Ça ne fera pas revenir nos amis exécutés par des paumés, mais ça montre au moins qu'ils, que nous ne nous sommes pas trompés en militant pour une totale liberté d'expression, tant qu'elle ne compromet pas celle des autres. Sur l'avenir, pas de doutes, nous continuerons sur la même voie avec, espérons-le un soutien qui permette à nos journaux d'exister sans faire la quête pour survivre, sans se demander à chaque numéro si l'on aura de quoi payer le minimum les collaborateurs ou simplement la fabrication. De plus en plus de journaux libres survivent - mal ! - par le bénévolat et les dons. Cette situation les confine à la confidentialité par rapport aux "fils de pub" et est une offense à la démocratie comme à la libre expression des opinions. Combien faudrait-il de martyres chaque année pour que Madame et Monsieur Toulemonde réalisent durablement que c'est LEUR liberté qui est en cause ?

Et puis, bien sûr, il y a le principal, abordé avec pertinence dans les deux commentaires ci-dessous dont je remercie les auteures. D'où viennent et comment arrêter ces victimes de nos sociétés que la misère, l'échec de l'école, la prison et leurs exploiteurs transforment en kamikazes ou en bombes vivantes. Le texte ci-dessous de Constance situe bien les responsabilités premières, loin en amont de l'EI ou d'Al Qaeda au Yemen. Quand "l'économie" réïfiée sacrifie l'éducation, la justice et la réinsertion des petits délinquants au nom de la réduction des impôts et de la rémunération des actionnaires, c'est autant de bombes sociales qui nous explosent au nez, parfois des décennies après la mort des "coupables". Je voudrais juste préciser que bien que critique sur certains points de l'organisation de la marche, je ne décourageais personne d'y aller, bien au contraire... puisque je l'ai faite avec les survivants et les autres anciens de Charlie Hebdo ! De même si Invalides il y a prochainement, je ne découragerai pas d'y aller en solidarité avec nos disparus et pour exprimer la détermination des présents en matière de liberté d'expression. Même si l'idée d'un hommage quasi militaire me donne envie d'entarter les organisateurs ou de les conchier, comme le célèbre pigeon dimanche dernier...

Je laisse la parole à Constance, tout en réprouvant, bien sûr, le côté très franco-frouze, presque UMPSFN d'un exposé par ailleurs pertinent



de CONSTANCE HAMMOND, qui fût mon étudiante (9-1-2015)

mon dd
j'ai lu ton blog et je suis a la fois Ok et pas OK ; je t'écris pourquoi.

En ce qui concerne la tuerie à Charlie Hebdo, je comprends les raisons de ton texte d’autant plus que dans cette histoire nous sommes nombreux à être responsables et je vais détailler pourquoi. Cependant je suis pour participer aux manifestations citoyennes spontanées ou convoquées.

Les politiques qui ont été et sont au pouvoir (UMP et PS) sont responsables parce que :
1.       Les politiques ont cautionné et continué un urbanisme de ghettos avec des écoles et des lycées de ghettos. Ceci afin de préserver les quartiers bourgeois de la mixité tout en n’embauchant pas les éducateurs nécessaires à la cohésion sociale. L’absence d’éducation et de devenir, et l’absence d’encadrement parental ont, dans ce contexte, entrainé certains jeunes de ces ghettos vers la délinquance avec ou sans drogues.
2.       Ces jeunes délinquants condamnés par la justice se retrouvent en prison où ils sont pris en charge par des endoctrineurs. Les politiques en cautionnant et continuant  une politique de non- réinsertion dans les prisons et en acceptant tacitement la mainmise de certains prisonniers sur d’autres parce que ceci permettrait la paix soi-disant sociale. Surtout cela permet de ne pas créer des postes de gardiens de prison, d’éducateurs....Les politiques sont responsables de la radicalisation de certains prisonniers
3.       Ces prisonniers avec un cerveau maintenant bien lavé sont, à leur sortie de prison, parfaitement prêts à aller se former  aux armes dans des pays qui ont des camps d’entrainement militaire. Les politiques sont responsables parce que parfaitement tenus au courant par leurs services de renseignement, ils ne prennent pas les mesures nécessaires pour empêcher les djihadistes de nuire lorsqu’ils sont revenus en France.

Mais nous peuple de France nous sommes nous aussi responsables de ne pas avoir manifesté chaque semaine
1.       Contre l’urbanisme de ghetto et pour la mixité des populations dans toutes les villes
2.       Contre la politique actuelle vis-à-vis des prisonniers et pour une politique de réinsertion
3.       Pour dire combien il était anormal, impensable, qu’un dessinateur (Charb) soit obligé d’être sous protection policière jour et nuit.

Bien que nous soyons en très grande majorité responsables de ce qui arrive je trouve pourtant beau que des citoyens se réunissent spontanément et nombreux pour honorer la mémoire des victimes, je trouve important que des chefs d’état viennent soutenir la France. Nous sommes nés avec les humoristes et les chroniqueurs de Charlie, nous avons grandi avec eux, nos enfants ont été éduqués avec eux, nous avons tellement ri avec eux. Même lorsque nous n’achetions pas Charlie, la couverture en affiche nous faisait rire toutes les semaines. Ils sont dans notre cœur.

comment vas tu?


DE MADAME P B (?)

Merci pour la pertinence de votre papier sur le blog de la TdG.

Je suis absolument d’accord sur le fait que nous sommes tous, un peu, voir carrément, très con...

mais, malgré, les sentiments que vous ressentez suite à la perte de vos amis, nous ne devons pas oublier que malgré leur disparition aussi injuste qu’est la réalité, leurs convictions et le courage, ainsi, que la détermination dont ils ont fait preuve en ne faiblissant pas et en résistant jusqu’au bout, ils ont pu réveiller chez chacun d’entre nous les valeurs nobles qui font de nous des êtres sensibles et déterminés contre la barbarie, ces bêtes aux masques d’homme sans honneur lâches et dépourvu d’Amour délesté de la subtilité qui fait de nous des humains n’ont pas réussi à faire taire la liberté au contraire ils ont libéré le Charlie qui en chacun de nous.

MERCI à vos amis pour mes enfants p.ex (qui ne connaissaient pas leur travail il y’a encore 2 jours) j’ai le sentiment que mes enfants maintenant ressentent le bienfait de vivre dans une démocratie parfois complexe d'un monde occidental présenté par certain comme confus, absurde et décadent (mêmes si, c’est peut être un peu vrai) nous devons nous déterminer pour un monde démocratique et tolérant.

Je n’ai pas su faire comprendre à mes chers têtes blondes, ce qu’est la valeur de liberté (malgré un discours permanent de préserver cette valeur qui supplante toutes les autres) l'importance de défendre des idéaux auquel on croit par dessus tout et, maintenant non seulement mes enfants le savent mais, ils le ressent au plus profond d’eux mêmes et ils pourront le transmettre à leurs enfants MERCI pour eux et à vos amis ainsi qu’aux autres victimes de cette horrible histoire, car, ce que je n’ai su faire avec mes enfants les victimes de cette macabre tragédie eux on pu le faire!

j’ai lu quelques fois ARAKIRI et à l’occasion Charlie Hebdo et je suis fière d’avoir ri de bon coeur sur les évidences de la stupidité de nos élites (ou bien revendiquées comme telle) mêmes si, parfois j’ai été surpris par la créativité de ces dessinateurs/rédacteurs.

Je suis Charlie

Cordialement

24/12/2014

Joyeux Noël ! de Berth...

SM37_COUV-web.jpg

05/11/2014

La famille pour tous !

Je craque complètement pour ce dessin de couverture du Psikopat qui vient de sortir, avec un dossier "Athéisme et Laïcité" qui ne manquera pas de réjouir tous ceux et celles qui n'en peuvent plus des guerres, des oppressions, du machisme, des massacres, des tortures, des contraintes arbitraires, des textes sacrés violents et obscurantistes que TOUTES les grandes religions nous font subir depuis moins de six mille ans, après mille siècles de paléolithique tranquille et quelques millénaires de néolithique hasardeux. Ce qui rappelle que les primates que nous sommes n'ont attendu ni les prêtres, ni les dogmes pour s'aider, s'occuper des gamins et survivre, malgré des conditions bien plus dures qu'aujourd'hui !

269.jpg

 

 

 

24/09/2014

Lectures pertinentes et délicates

sine-mensuel-34-278x375.png

Fils de rabbin, israélien, Michel Warschawski ne veut partager en rien la responsabilité des crimes commis à Gaza. C'est ce qu'il explique dans Siné Mensuel où, en éditorial, Bob Siné rappelle à ceux qui ne les ont pas connues les conditions injustifiables de la création en 1948 d'un état juif religieux agressif par l'expulsion violente de chez eux de centaines de milliers de palestiniens chrétiens, musulmans ou incroyants. Ceci, avec le soutien de l'ONU dont les résolutions pour ramener la paix ne cesseront d'être bafouées par ledit état et ses complices étasuniens et européens.

GELUCK_SM34_web-l-300x238.jpg

Mais bien sûr, Siné Mensuel, c'est aussi et d'abord l'humour, même s'il peut être cruel, comme parfois, celui de notre gentil Gelück. Lequel, comme Bob Siné, n'hésite pas à appeler un chat, un chat, aussi humain et philosophe soit-il ! Dans le genre sensible, plein d'autres remarquables contributions de 01.jpgseptembre que vous pouvez encore trouver, dont bien sûr le dossier délicat du Psikopat sur les crimes et faits divers. Et octobre approche avec un Fluide Glacial précoce! J'ai toujours pensé que le rire était un dérivé de la peur, comme le suggère parfois la gestuelle des grands chimpanzés, qui ont, comme nous, le "côté sombre"(dark side) que leur attribue Jane Goodall... Bonnes lectures!

 

22/04/2014

Pensées à varier !

J'ai attendu un peu pour vous parler du TRES REMARQUABLE numéro d'avril du Psikopat sur l'Education Nationale, Titanic français qui a trouvé ses icebergs entre les réactionnaires et les socio-néo-libéraux. Sorti début avril, vous auriez pu le prendre pour un poisson alors que, sous son plumage d'humour et de BD's, vous y trouverez un ramage philosophique et éducatif majeur et délicat. Il vous reste quelques jours pour vous le procurer avant la parution de son successeur...

Psikopat 263 050080263001.jpg

Sachez quand même que, si vous venez, par exemple, du Valais à Genève en train en lisant ce type de littérature, vous risquez de vous faire tabasser par des tarés, comme ce pauvre lecteur de Fluide glacial dont la Tribune a relaté l'Odyssée. Mais les humoristes sont généreux et Yan Lindingre, boss de FG a décidé de glorifier cette victime de la liberté de lire et de penser en le couvrant de cadeaux et d'abonnements. Il va être glorifié comme lecteur de l'année. Bientôt, certains vont se faire tabasser exprès dans les trains dans l'espoir de récupérer les soixante dix vierges (euh...) de nos rédactions !

A propos de Fluide glacial, j'aggrave leur cas avec une nouvelle rubrique, "C'est fou la science !". Avec la redoutable complicité de "Terreur Graphique", dès le No de mai...    

En tout cas, merci à la Tribune d'avoir dénoncé comme il se doit cet odieux attentat ferroviaire et signalé le comportement de gentleman du réd-chef. Les plus élégants ne sont pas toujours ceux qu'on croit...

Notre ami Cuénod, le plouc chez les bobos, s'est pascalement éclaté à propos du prétendu ressuscité (drôle d'orthographe !) de la semaine. Foi de papyrus (le surnom de Poutine en Crimée)! Il aurait été marié à la divine (autrement) et volage Marie Madeleine. L'intérêt principal de la chose, c'est de montrer comment les églises ont choisi leurs sources parmi des infinités possibles, les ont découpées et rewritées selon leur besoins, et ont "canonisé" quatre Goodbooks, parmi tant d'autres contradictoires, pour faire croire à leurs salades. Comme elles ont "canonisé" des papes de l'Inquisition et veulent en faire autant pour leurs successeurs les plus rétrogrades... Pour ça, comme pour le divorce, faudrait qu'elles apprennent à "décanoniser", mais, contrairement aux sciences, elles ne reconnaissent jamais leurs erreurs...

Moi, ce qui me plaît, à Pâques, c'est l'oeuf. Mais attention, pas n'importe lequel ! Surtout le premier oeuf, issu de la première fécondation du monde vivant, et auquel nous devons toute l'histoire de la biodiversité. Je raconte ça dans Le Courrier, jeudi prochain... Tellement plus important et lourd de conséquences que les ébats éventuels des peoples, style petit Jésus !

 

 

05/02/2014

On va cramer "feu Cavanna"

Ça va sentir la moustache brûlée, comme quand mon grand père cramait la sienne, pour avoir laissé le fer à friser trop longtemps sur le gaz ! Les vrais amis du rital seront là, les faux aussi, ambiance ! Vu le nombre de gens hyper- drôles dans la foule, on ne devrait quand même pas trop s'ennuyer...

Je déteste les crématoriums et leurs ambiances pseudo-religieuses, leur discours de convenance, les bruits de combustion et les vapeurs chimiques qui interrompent l'harmonieux processus du recyclage biologique des cadavres. Il y a toujours l'espoir que la star posthume ait prévu un événement grandiose et marrant, un dernier cadeau à la famille et aux potes. Par exemple, je suis sûr qu'il y aura de l'excellent jazz, à boire le meilleur et des gags de première bourre quand Siné passera le désarmement à gauche. On serait presque impatient de voir ça si on ne l'aimait pas tant vivant !

Mais Cavanna, un vrai agnostique, laïque et républicain... je suppose, a priori, qu'il s'en foutait de ce que l'on ferait des restes de sa belle anatomie qu'une splendide photo d'Arnaud Baumann nous offre en couverture du Siné Mensuel de ce jour, un numéro sans queue ni tête, ou plutôt plein de queues et à deux têtes puisqu'il a deux couvertures, pleines de délicatesse, que je vous laisse découvrir... L'autre couverture, "Comment Hollande redresse la courbe, par Berth est un top comique, dans le style "mauvais goût" du plus chauve des caricaturistes !

COMMUNIQUÉ DE PRESSE-SM28.pdf

Pendant qu'on est dans les risques mortels, le dossier du Psikopat nouveau traite de ceux que les journalistes font courir à la liberté de savoir et de penser dans le monde pognon, business, pub, people, politiquement correct et médiatiquement soumis. Avec une sublime couverture de Carali sur le droit des femmes, que je vous offre, à défaut de mon papier, envoyé trop tard et que vous découvrirez dans une prochaine "tambouille"...

01.jpg


30/12/2013

SINETHON !

Et bien les curés, imams, rabbins, banquiers,notaires, socialistes, bigots, militaires, juges, chasseurs, patrons, parachutistes, toréadors, bonnes soeurs et autres culs-bénis, abrutisseurs et tortionnaires peuvent s'attendre au pire ! En envoyant le patron avec son oxygène dans les naseaux faire la manche sur son scooter à drapeau pirate, Siné Mensuel a recueilli auprès de ses fidèles lecteurs qui ne s'en laissent pas compter de quoi continuer à harceler ces crapules et socio-traîtres au moins jusqu'à l'été prochain.

humour,satire,presse,bd,politique,voeux,nouveautés,lectures

A tout ceux qui nous soutiennent, ce splendide merci du boss et cette couverture qui montre que nous tenons nos engagements :

SM27_COUV-BAT.jpg

 

Notez que jouer aux myopathes ou à la Croix- Rouge, pour simplement dire doucement ce que l’on pense au milieu des torrents de désinformation sur les ragnagnas de Nabila ou des éructations populistes de Stauffer, Marine Le Pen ou Décaillet n’est pas vraiment mon truc ! Je préférerais dans mes vœux une société qui veille à l’égalité de traitement des sources d’information intelligentes qui respectent les droits et la dignité de tous les humains, plutôt que de censurer par l’argent tout ce qui ne caresse pas la finance, le conformisme néo-lib-néo-raciste-xénophobe et leurs valets médiatiques dans le sens du poil à gratter. Et qui accorde une juste prime à l’humour délicat, libre et responsable, comme celui de notre Psikopat nouveau-né, à retenir dès demain pour être sexuellement comblé en 2014 !

01.jpg








05/11/2013

LE FRIC ET LA MORT !

Cré temps de Toussaint, vindiou ! Aurait juré ma grand'mère normande devant les tempêtes et déluges de saison...

Bon, on a bon être chez les parpaillots où il n'y a même pas de Toussaint, la soumission locale à l'impérialisme étasunien nous ramène quand même les morts avec la fête des citrouilles et ses zombis qui tournent autour de nos banques et les braqueront peut-être parfois, comme certains déguisés de l'escalade.

Tiens, justement, les banques, la finance, le fric, le Psikopat du jour des morts en a fait son dossier, en textes profonds et en BD's, 01.jpgcertainement très différents de ceux que vous lisez dans vos journaux locaux, hormis Le Courrier et Vigousse.

Avec une couverture qui me touche, en tant que plongeur, quand il s'apprête à plonger au milieu des requins à haut de forme et cigares et que sa jolie copine lui dit "Vas-y chéri, demande leur un crédit !"

Un qui ne demande pas un crédit, mais des dons, c'est notre patron Bob Siné qui s'inspire de l'UMP pour tenter de renflouer les caisses du journal, ainsi que le dessine délicieusement notre copain Jiho. Car la hausse des coûts et la baisse des ventes compromettent l'avenir en 2014 de Siné Mensuel, fleuron de la presse libre, sans pub, ni sponsors. Alors n'hésitez pas, les frouzes qui paient des impôts en particulier, c'est défiscalisé aux 2/3 et c'est pour une bonne cause, pas comme les tripatouillages de la campagne de Sarko :

 

http://www.sinemensuel.com/faire-un-don-a-sine-mensuel/

 

Et comme on n'est pas sectaires, on acceptera même les dons des riches, à qui Bob a fait une magnifique couverture pour le No 25 !  sine-mensuel-25-home.jpg

Jiho_dons-sine-2.jpgEt puis si vous êtes en retard pour vos cadeaux de Toussaint ou d'Halloween, ou en avance pour ceux de Noël ou les étrennes, vous êtes en plein dans le sujet avec le dernier bouquin de Bob, juste sorti des rotatives : son Journal pré-posthume (éd. Le Cherche midi), qui raconte avec un humour décapant et dessinant son agonie chronique ou la chronique de ses agonies. Siné nous fait rigoler de tout, et surtout de la grande faucheuse, ha! Ha! Ha !

 Journal_pre-posthume-_SINE_-9782749132990.html

humour,dessin,satire,banque,mort,fric,presse

29/10/2013

Même pas morte !

Même_pas_morte__51eff3f5e1f20.jpgSur le livre ci-contre,

un nom que certains

d'entre vous

connaissent, mais

un prénom plus

inhabituel,

ici du moins...

Bon, c'est un polar

assez étrange et

déroutant !

L'histoire d'une sorte

de Calamity Jane de

chez nous, ou presque,

retraitée ou presque,

qui s'aperçoit

que son cerveau prend aussi sa retraite sous la

forme Alzheimer. D'où une série de quiproquos tragi-

comiques, d'autant plus que Mamie est plutôt du genre

retraitée active et qui contrôle tout...

Pour en savoir un peu plus, si vous n'avez pas lu Le Courrier (excellent journal sans pub !) jeudi dernier :


http://www.lecourrier.ch/115765/meme_pas_mort_heu_reux

ou, mieux encore :


http://www.albiana.fr/Noirs-et-policiers/Même-pas-morte.html