30/03/2012

Vu de la "France forte" : nouvel hymne et congés payés !

Si vous êtes plus sensible aux paroles, à l'accompagnement et à l'enthousiasme populaire qu'au musicalement correct et si ce qui se passe au-delà d'Hermance ou Bâle campagne vous intéresse encore, je ne saurais trop vous conseiller un clip printannier pour noyer dans le soleil et la bonne humeur l'hiver néo-libéral qui anésthésie l'occident et répand la misère jusque dans les pays les plus riches comme le nôtre :

http://www.sinemensuel.com/videos/la-france-forte/

Sur le même site, vous trouverez plein de choses fort instructives en matière de siné, ciné, dessin, photo, prisons et évasions comme les mini-zones de maître Bob dont j'extraie ce cadeau à notre "démocratie" :

minizone Siné du 14-02-12.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

... enfin, si vous avez encore le moindre intérête pour ce déni de démocratie que sont des élections présidentielles dans l'enfer médiatique qui manipule la majorité de nos sociétés, vous en entendrez et en verrez parler autrement dans la dernière cuvée du Psikopat qui s'apprête à sortir des tonneaux. Ne vous la laissez pas siffler par les distributeurs pourris :

241.jpg

 

25/08/2010

Signatures achetées, candidats vendus : l’argent pollue !

Le débat actuel sur la rétribution des collecteurs de signatures pour les initiatives populaires est exemplaire.

Il est contraire à la loi que la signature d’initiatives soit l’affaire de lobbies, de professionnels rémunérés et de publicitaires.

On s’attendrait à ce que les coupables soient durement sanctionnés, mais il n’en est guère question.

Les partis qui se livrent à ce jeu, en payant les récolteurs ou en envoyant des professionnels, sont coupables de forfaiture.

Ce n’est guère étonnant de la part de ceux qui, à droite, veulent que le pouvoir de l’argent l’emporte sur les droits du peuple.

Les élections aux parlements sont déjà totalement biaisées par le financement des partis et par d’indécentes campagnes électorales.

On y vend des candidats comme ailleurs des sodas ou des lessives, ce qui n’est guère gratifiant pour les élus du peuple.

Cela signifie bien le mépris des milieux financiers pour les députés qui les défendent, parlements de mercenaires plutôt que de milice !

La démocratie suppose des lois, des élus représentatifs de tous et une justice pointilleuse et équitable.

Les milieux financiers et des partis populistes détournent le droit d’initiative, tandis que l’argent de la propagande fausse les élections.

Face à cela, la justice reste bien discrète, comme face à la grande délinquance financière et commerciale.

Il faut croire qu’elle n’a ni les moyens, ni surtout les personnels qu’elle mérite !

Bien sûr, on voit bien pire ailleurs.

En France, en Italie ou au Kazakhstan, les présidents s’amnistient et les grandes fortunes achètent ministres, médias et élections.

Ce n’est pas une raison pour ne pas essayer de faire mieux chez nous…

 

RSR1 25-08-2010

18:21 Publié dans rsr.ch | Tags : initiative, signatures, élections, argent, justice, démocratie | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

18/08/2010

Bon, on repart en vacances ?

Certaines rentrées s’annonçaient mieux…

Les bénéfices record de Nestlé réjouissent plus Madame Bettencourt et son protégé Sarkozy que la plupart des Helvètes !

L’annonce à Zürich du déficit de démocratie dû à la régression de la presse en Suisse est consternante.
En Suisse romande, il n’est plus guère que Vigousse* pour secouer le cocotier à pensée unique d’Edipresse !

En France, la chasse aux Roms, la discrimination envers les citoyens d’origine étrangère et le tout sécuritaire sont nauséabonds.

Au point d’alarmer même l’ONU et d’inspirer nos crânes décérébrés d’extrême droite.

On espérait que renouveler deux conseillers fédéraux dévieillirait l’image de notre pays, à défaut de la rajeunir !

Las ! La multiplication de candidatures féminines discutables, par effet pervers, relance les commentaires machistes.

Quant aux discours des candidates et candidats, ils sentent plus le populisme électoraliste que l’engagement politique crédible.

La droite et les socialistes se font écolos - bobos dans l’espoir d’endiguer l’hémorragie verte de leurs électeurs.

Les verts se déchirent pour gouverner à droite, tant pis pour leurs électeurs de gauche !

La vraie gauche disparaît sous l’omerta médiatique.

Quant aux populistes, ils ont plus de mauvais candidats que de bonnes idées…

Encore que, après les minarets, l’idée d’interdire d’adhérer à des organisations supra - nationales est séduisante.

Le machin opaque et totalitaire de Bruxelles broie et mixe dans son moule néo – libéral les restes démocratiques européens.

Il est temps de protéger nos droits d’initiative et nos votations, entre autres helvétismes intéressants…

Bon, on repart en vacances ?

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

* Abonnez-vous, si vous y tenez !

11:40 Publié dans rsr.ch | Tags : suisse, rentrée, libertés, élections, partis, initiatives, votations | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

09/09/2009

Des pompiers contre l’incendie néo – libéral : votez bien !

Une amie, de retour d’Argentine, me racontait les effets du libéralisme absolu qui règne là-bas.

Les retraités, dont un gouvernement sans scrupules a volé les capitaux de retraite, vivent dans la rue !

Dans la capitale, quelques ghettos de très riches se protègent militairement d’un océan de pauvres.

Aucun service public, si ce n’est la police et l’armée.

Un incendie survient dans la pampa ou la montagne ?

N’appelez pas les pompiers, il n’y en a plus !

D’ailleurs, il n’y a pas de téléphone non plus !

Ni de routes autres que des pistes pour 4X4, encore moins de transports en commun ou de bureaux de poste.

S’il faut vous évacuer en urgence, commandez donc un avion par radio !

Les soins médicaux sont pour ceux qui payent cash, seulement.

Si vous n’avez pas les moyens, grillez ou crevez sur place !

A l’heure où nous allons voter, il est intéressant de voir où nous emmèneraient les programmes néo – libéraux.

Baisser les impôts et démanteler les services mène vers ce monde à deux vitesses des villes Etasuniennes et des pays du sud.

Une petite minorité de trop riches contre une majorité de trop pauvres incapables de faire valoir leurs droits.

L’Angleterre de Thatcher et les Etats-Unis de Reagan - Bush nous ont montré la voie…

Voici l’objectif inavoué des partis de droite et d’extrême droite.

Les Verts sont pour, les Socialistes ont la honte, mais cela fait longtemps qu’ils ne proposent plus d’alternative, sinon un peu de maquillage social.

Sous la pression de l’Union Européenne, notre argentinisation est en route. Avec un peu de chance, il nous restera le tango …

RSR1 9-9-9 (titre ajouté sur le blog)

10:40 Publié dans rsr.ch | Tags : argentine, services publics, néo-libéralisme, inégalités, élections, genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

18/06/2009

Les élections : de l’illusion à l’addiction

« Donnez-moi les moyens de la propagande et, quelque soit le régime, – capitaliste, communiste, démocratie, dictature – je me fais fort d’obtenir l’accord du peuple ! » 
Cette sinistre citation rappelle que les pires régimes ont été soutenus et parfois élus librement par leurs administrés.
Savoir si le président Iranien a été élu par le peuple ou la fraude n’a aucun intérêt.
C’est le « guide suprême », choisi autrement et inamovible, qui contrôle la propagande, les polices et l’armée.
Il n’y a aucune raison de croire que les peuples sont éclairés.                                                                                                                             Ou bien que faire 0,5% de suffrages de plus que l’adversaire donne raison ou tort, délimite le bien et le mal.
La démocratie électorale est le moins mauvais système politique si elle interrompt les dérives dangereuses.
Ce n’est pas forcément le cas : l’Iran et Israël en témoignent également aujourd’hui.
La conquête du pouvoir passe trop souvent par le contrôle préalable des médias plutôt que par des débats d’idées.
L’Italie, la France, les Etats-Unis, l’ont rappelé récemment.
Ce n’est pas parce qu’Obama a l’air plus sincère que Berlusconi ou Sarkozy que son bilan sera meilleur.
En d’autres temps, le « gentil » Kennedy n’a fait que la guerre, alors que l’abominable Nixon, certes contraint, a fait la paix.
Alors, à quoi tiennent les passions pour les élections, les sondages et les résultats de l’Alternative ou de l’UDC à Coppet, à 15 voix près ?
Je n’ai qu’une réponse : pour certains, il s’agit d’addiction à un jeu, comme le loto ou le foot, sur lequel on fait des paris implicites.
Dans les pays anglo-saxons, cela fait longtemps que les élections politiques sont l’objet de vrais paris d’argent, comme les courses ou le sport …

RSR1 17-06-2009

12:51 Publié dans rsr.ch | Tags : élections, propagande, démocratie, addiction | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |