31/01/2014

Ciao CAVANNA ! Dédé-la-science est orphelin

François, tu charries ! Tu étais déjà dans l'histoire, tu n'avais pas besoin de claquer en plus...

Toi l'immigré dont l'amour du pays d'immigration et de sa langue ont fait plus pour la culture francophone que tous ces nationalistes merdeux qui agitent des drapeaux et lancent des référendums débiles !

Toi dont l'humour, la curiosité, la non violence, le culot et la générosité ont fait plus pour toutes les causes perdues que les pleurs et les grincements de dents.

CAVANNA-1erW.jpgEn me nommant ainsi, par référence au Raymond-la-science de la bande à Bonnot (l'artificier des anars qui saoulait toujours tout le monde par ses discours techniques incompréhensibles), tu m'avertissais clairement que ce qui ne serait pas compris de mes écrits n'aurait aucune valeur, quel que soit ton respect pour "ma science". J'essaie donc de la faire passer, partout où elle ne devrait pas être, à des gens qui n'en ont rien à battre, même parfois en mesurant - difficilement ! - mes gros mots, comme ici sur tdg.ch.

François, il y a un truc pour lequel je t'en voudrai toujours. En publiant, il y a bien longtemps "Et le singe devint con...", tu m'as piqué le seul titre possible pour un bouquin sérieux sur l'hominisation. Ça m'a dégoûté de l'écrire ! Dommage, on se serait bien marré... Enfin nous, d'autres sans doute moins, mais tant pis pour eux !

Tu n'existes plus que par nos souvenirs et quelques milliers de pages et dessins admirables, vieux frère. Dommage ! Parce que si tu voyais ce que tous nos potes sont en train de dessiner à ton sujet et tout ce qu'on va picoler en ton honneur, tu partirais d'un éclat de rire éternel...

Tant pis pour toi, tu n'avais qu'à rester !

                           Ciao Bello !              Ni Dieu, ni Maître !


 

27/02/2012

31 juin : grande fête à poil ?

Si vous voulez en savoir plus sur le Mouvement Révolutionnaire du 31 juin qui se propose de remettre en cause le calendrier judéo-chrétien et de passer à une existence plus festive que celle que les vampires néo-libéraux imposent aux masses populaires, il va vous falloir patienter jusqu'au Courrier de ce mercredi bissextile du 29-2-2012. Rendez-vous sur :  http://lecourrier.ch/dede

01.jpgEn attendant, pour vous aider à gérer rigoureusement et dans la bonne humeur, vos inextricables problèmes de familles recomposées, le Psikopat de ce mois sort un dossier aussi documenté que décapant. Bonnes idées et mauvais goût garantis ! Pour ne pas parler des BD's et dessins...

Vous y apprendrez aussi comment les Kometes vont relayer Dr Krospell, sans toutefois l'éradiquer...

Et puis, plein d'autres bonnes nouvelles à venir sous peu...

25/05/2011

Actualités permanentes

Marre de Federer, marre des people, des bagnoles, du foot, des DSKonneries et du tsunami de pub qui obstruent toutes les fenêtres d'information des médias politiquement corrects.

Et si les journaux qui coulent étaient, avec les blogs et parfois la rue, les derniers sanctuaires de la liberté d'expression ?

Aussi, quand le Courrier, malgré ou à cause de son lourd passé, m'a proposé d'écrire ce qui me passait par la tête, sous entendu dans les limites confortables de la loi, j'ai tout de suite accepté et jusqu'ici ça marche ; mieux qu'ailleurs où j'ai parfois trouvé des censeurs et des rewriteurs perfides insoupçonnés - je ne dirai pas où, j'y ai encore plein de copains !

Ce serait dommage de ne pas en faire profiter les amis blogueurs et lecteurs de la Tribune...

Vous retrouverez donc ici, de temps en temps, irrégulièrement et dûment référencé, avec la bénédiction de la rubrique Regards du Courrier, ce que vous y aurez peut-être raté.

Et la compétition ?

Eh bien on l'emm... !

Peut-être que certains journaux, s'ils se soutenaient au lieu de se tirer dans les pattes se porteraient mieux !

Car, comme le soulignait Kropotkine contre les darwinistes sociaux (et comme le rappelle Drosophile dont j'ai déjà parlé), la coopération des différents est au moins aussi répandue dans la nature que leur compétition.

Si l'on essayait un peu cela partout au lieu de croire les impostures néo-libérales ?

Comme amuse-gueule, voici donc la profession de non-foi qui a inauguré ces Actualités permanentes

 

Mais qu'est-ce que je fais ici ?

Amis lecteurs, bonjour ! Ennemis aussi...

Vous devenez rares et c'est en partie ce qui m'amène parmi vous. La presse écrite décline, victime de l'audiovisuel et d'internet, de la désaffection des peuples pour l'écrit aussi. La berlusconisation des médias romands laisse peu de place à un journal payant indépendant, financé par des lecteurs et auteurs militants. C'est donc un défi à relever... En plus, je ne cache pas mon plaisir méphitique d'agnostique militant et de scientifique satirique à poser mon étron dans des colonnes qui furent financées par le Vatican, puis polluées par Patrice Mugny, sinistre fossoyeur de la culture en Ville de Genève ! Plaisir mesquin, mais pas bien méchant...

Le Courrier a changé, donc ! Depuis longtemps on y lit, dès les premières pages, ce que l'on ne trouve pas, ou seulement bien caché, dans les produits du grand monopole romand de la presse : une information pluraliste où l'état du monde n'est pas enfoui sous la pub, la promotion, le people, le sport, l'astrologie et les chiens écrasés. Une brèche dans l'assommoir médiatique des citoyens, par laquelle il faut s'infiltrer. Le Courrier ne va pas très bien, mais c'est une garantie d'indépendance : ce sera difficile d'y contrôler, par exemple mes écrits, par l'argent ! Si vous me retrouvez ici, c'est la preuve qu'il y règne une rare liberté d'expression, connue dans d'autres vies au Temps (à ma stupeur, mais il s'agissait de science, donc objective et neutre pour la droite réactionnaire !), puis surtout à Siné Hebdo, sur la RSR, à Vigousse, au Psikopat et sur internet...

Une motivation essentielle de cette chronique est de trier parmi le débordement d'informations et de pseudo actualité qui nous submerge. Nous sommes assaillis d'informations parasites qui empêchent de voir l'état du monde ou les faits qui nous concernent. Propulser dans les médias des non-événements comme les ragnagnas de Britney Spear, les bobos de Federer ou les chapeaux de la Couine d'Angleterre relève d'une manipulation, d'une désinformation calculée, qui offense l'intelligence et porte gravement atteinte à l'information. Comme le disait l'abominable Patrick Le Lay, un temps directeur de TF1, son métier consistait à vendre du cerveau disponible à Coca-Cola. Mais le monde de Coca-Cola ne se contente pas de profits : il contrôle ce que l'on fait de lui en coachant les politiques soumis à l'argent électoral et surveille ce que l'on dit de lui. L'image de marque, c'est fondamental quand on vend à des troupeaux de consommateurs contrôlés, de plus en plus serré, par les marques, les modes et l'addiction aux mondes virtuels débiles bricolés entre Hollywood et les réseaux sociaux.

Alors ces « Actualités permanentes » auront pour but de récupérer des faits que cette propagande capitaliste masque par son enfumage crétinisant. En les choisissant pour représenter quelques idées durables rescapées des poubelles éphémères de l'actualité...

 

 

12:17 Publié dans Actualités permanentes | Tags : le courrier, dédé-la-science, genève, médias romands, actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |