29/12/2010

Les éditocrates : propagande à la française.

Il vous reste quelques cadeaux en retard, pour des parents ou amis qui savent lire (si ! Il en reste, même parmi les ados...) ?

Offrez-leur, pour quelques francs ou euros, l'excellent petit livre des éditions La Découverte*, collection Pocket, où quatre auteurs pointilleux enfilent avec précision une brochette de huit des imposteurs médiatiques** qui font la pensée politique unique des médias français.

Invités permanents sur les télévisions et radios, publiques comme privées, comme dans les journaux, ces asséneurs de vérités sont toujours présentés comme esprits libres et indépendants. En fait, ils sont rémunérés par les groupes de télé et de presse pour radoter, à longueur d'émissions et de chroniques, la même grand'messe néo libérale : il n'y a pas de salut social, économique ou politique hors du marché et de la « liberté » (de l'argent) ; ce sont les travailleurs qui provoquent le chômage et les crises ; les néoconservateurs étasuniens, depuis Reagan et les Bush, ont toujours raison ; ce sont les méchants arabes qui tuent eux-mêmes leurs pauvres enfants en les exposant aux tirs de la gentille armée israélienne ; les « terroristes » sont des membres des peuples envahis et pas les armées coloniales occidentales qui les agressent...

Certes, il y a des nuances entre ces « Editocrates » trop vus et trop connus dont les auteurs épinglent les contradictions, les erreurs, les mensonges, l'absence de tout scrupule et la suffisance incommensurable. Les uns travaillent ou ont travaillé pour Bouygues TF1, les autres pour Bloch - Dassault Le Figaro, Lagardère Libération, Pinault Le point, Sarko Karcher... ou d'autres berlusconneurs à la française.

Certains comme Duhamel ou Attali donnent plus dans l'allégeance au pouvoir politique tandis qu'Adler et Lévy donnent dans le militantisme sioniste et néocons étasunien jusqu'au grotesque.

D'autres se prennent pour des penseurs et des faiseurs d'opinion comme Joffrin, Rioufol ou Baverez.

Tous ont en commun d'être les chiens de garde de leurs maîtres et d'un système communication - médiation - propagande qui vide la démocratie de son sens en étouffant l'expression de toute pensée alternative.

_____________________________________________

* « Les éditocrates ou comment parler de (presque) tout en racontant (vraiment) n'importe quoi »

par Mona Cholet, Olivier Cyran, Sébastien Fontenelle, Mathias Reymond, Editions La Découverte, Paris, 2009. www.pocket.fr

**A Adler, J Attali, C Barbier, A Duhamel, L Joffrin, BH Lévy, I Rioufol, P Val

 

 

31/03/2010

Les titres de l’actualité, demain…

Vu le calendrier, je vais anticiper l’actualité.

Voici, donc les titres des journaux demain matin :

- Demain, Ueli Maurer annonce la suppression de l’armée

- Demain Doris Leuthard fait plier la Lybie, Max Göldi revient

- Demain, l’UBS supprime les bonus en 2011, mais verse des primes à tous ses licenciés récents

- Demain, le gouvernement réduit la circulation de 50% et interdit les grosses voitures en ville

- Demain, Obama retire les armées d’occupation d’Irak et d’Afghanistan

- Demain, Israel détruit les colonies illégales en Palestine, Jérusalem compris, et négocie enfin la paix

- Demain, Berlusconi dévoile son plan anti - maffia : il commence par démissionner

- Demain, la Confédération met fin aux trafics d’objets archéologiques dans nos musées et nos ports francs

- Demain, Sarkozy renonce à voler leurs retraites aux français

- Demain, Stéphane Guillon prend la direction de France Inter

- Demain, les médias romands offrent une journée sans Pascal Decaillet, ni Federer, ni Servette, ni Paris Hilton

- Demain, le poussin du Matin se transforme en aigle et les ventes augmentent

- Demain, le site de la Tribune de Genève renouvelle sa rubrique Les Quotidiennes

- Demain, Vigousse paraît le jeudi au lieu du vendredi

- Demain, Radio Suisse romande, la Première, envoit votre chroniqueur sous les tropiques, pour interviewer les poissons !

Eh bien quoi ? On n’a pas le droit de rêver le 31 mars ???

31-03-2010

22/04/2009

Vive la Suisse !

Je n’ai aucune sympathie pour le président Iranien.
Encore moins pour la mouvance religieuse rétrograde qu’il représente.
Mais le scandale médiatique et diplomatique orchestré autour de ses prévisibles propos est une manipulation de la propagande occidentale.
Le gouvernement d’extrême droite israélien continue la transformation de la Palestine en Bantoustans éclatés.
Il me semble, au moins, aussi dangereux que l’Iran.
Rappeler qu’Israël a été bâti sur l’expulsion de centaines de milliers de Palestiniens de chez eux et de leurs terres, parce qu’ils n’étaient pas juifs, n’est pas de la folie.
Ce n’est que dire l’histoire !
Quand Lieberman, ministre des affaires étrangères israélien, veut expulser les israéliens arabes qui ne pensent pas comme lui, c’est effectivement du racisme.
Israël, surarmé et couvert par les Etats-Unis, refait à l’Iran le coup des « armes de destruction massives » imaginaires.
Celles qui ont servi de prétexte à Bush pour contrôler les champs pétroliers Irakiens !
Face à cet encerclement occidental, la position iranienne est défensive et plutôt dérisoire.
Elle n’est offensive qu’en paroles. Contrairement à ce que la propagande veut nous faire croire !
Ce ne sont pas les victimes de l’atroce génocide de la deuxième guerre mondiale qui ont fondé l’état d’Israël dans des conditions détestables.
La mémoire de la Shoah n’excuse ni la politique arabe d’Israël, ni les pertes civiles à Gaza.
C’est l’honneur de la Suisse de ne pas céder à la propagande occidentale et d’entendre tous les points de vue sur un racisme dont l’Europe, aujourd’hui offusquée, a été et reste l’un des principaux foyers.

RSR1 22-04-2009

Commentaire postérieur : à l’heure où une déclaration finale de la conférence de Genève constituant un réel progrès en positionnement international sur le racisme a été adoptée, les médias occidentaux, en particulier ceux des pays Américains et Européens qui ont tout fait pour boycotter ou saborder la conférence, continuent de pérorer sur le non-événement iranien. C’est plus facile que de parler des vrais problème de l’immigration, des réfugiés et du mépris des droits des pauvres et des minorités, ici ou ailleurs…

11:26 Publié dans rsr.ch | Tags : racisme, conférence de genève, israël, propagande | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |