13/12/2015

Amis médecins, tremblez : le Psikopat vous fait la fête !

01 copie.jpgPresque rien ne vous sera épargné : ni l'exercice illégal de votre Art, ni vos escroqueries alternatives et parallèles, ni votre fréquent amour de l'argent, ni vos erreurs dramatiques aux conséquences inhumaines !

Bouclé au lendemain des attentats un numéro au dossier très fort vous concerne, dans lequel on a juste reporté le pire (à de prochaines "tambouilles"), pour épargner les nerfs des urgentistes, déjà bien atteints d'avoir fait au mieux dans l'horreur...

Ne vous réjouissez pas trop, ce n'est que partie remise par la faute de l'actualité...

Mais, comme qui aime bien châtie bien, vous ne vous en sentirez que plus aimés, du moins ceux qui le méritent et qui ont gardé le sens de l'humour !

14/04/2010

Vrais problèmes : on pourrait mieux faire…

Les vrais problèmes en matière de ressources, santé et prospective nous sont souvent masqués.

Un milliard d’humains ne mangent pas à leur faim, trois fois plus ont une vie très précaire.

La terre pourrait les nourrir tous.

Le problème c’est la répartition des produits, pas de financer cinq cent petits producteurs de café bio pour les bobos !

La surpêche industrielle menace toutes les ressources de la mer par un gaspillage insensé. Comment la freiner ?

On n’arrive même pas à empêcher les japonais d’exterminer les thons et les baleines, qui leur manqueront demain…

On nous gave avec le réchauffement climatique, la montée des eaux et les générations futures.

Mais c’est aujourd’hui que la folie automobile pourrit la vie et que la pollution augmente mortalité et maladies graves dans les villes.

Peu importe ! Les secteurs automobile et pétrolier font d’immenses profits à court terme…

Demain, les guerres du pétrole parties d’Irak et d’Afghanistan mettront le monde à feu et à sang.

Quelle marché pour nos fabricants d’armes et ces trafiquants qui aiment tant notre discrétion et nos paysages !

Les compagnies pharmaceutiques veulent faire payer les malades et non les guérir. Elles ne s’intéressent qu’aux riches.

D’où des choix aberrants sur le sida et les grippes, bénis par l’OMS, et suivis avec zèle par les gouvernements du nord.

Pour le paludisme, les diarrhées et la rougeole qui tuent les enfants du sud, on attend que les parents puissent payer !

A ces questions, des réponses simples et humaines seraient possibles…

… en maîtrisant les égoïsmes, les nationalismes et l’addiction à l’argent des puissants.

Bref s’il y avait une gestion responsable de la société des nations… Rêvons !

RSR1 14-04-2010

11:34 Publié dans rsr.ch | Tags : vrais problèmes, faim, pêche, automobiles, guerre, armes, santé, grippe, mortalité infantile | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

06/01/2010

Madame la Présidente de la Confédération,

Comme le déserteur de Boris Vian, je vous fais une lettre, que vous lirez peut-être, si vous avez le temps…

Vous arrivez femme, encore jeune et dynamique : cela change en bien !

Mais votre discours du trône brise le charme.

Vous nous prétendez « la nation la plus compétitive du monde ».

Quelle torture des statistiques pour que l’aigle suisse terrasse le canard chinois et le dindon américain !

Cette position agressive dénie votre éloge des solidarités.

La Suisse serait le phœnix qui domine le monde…

Mais le monde ne verra qu’une pintade, qui pète plus haut que son cul !

Vous voulez « maîtriser les coûts de la santé ».

Pour votre clan, c’est diminuer les prestations aux malades et l’accès au soins, au seul profit des actionnaires.

Ce n’est pas maîtriser les coûts, c’est torpiller la santé !

Enfin, vous appelez votre dieu à nous bénir !

Pour moi ce dieu n’existe pas, rien ne vous permet de me l’imposer.

Les prétendues racines chrétiennes que les Berlusconi, Bush et autres modèles de vertu nous infligent sont une imposture !

Celle de prêtres palestiniens, immigrés clandestins il y a deux mille ans.

Leur Jésus squatte nos rites Helvètes et Celtes du solstice d’hiver… Ils ont crucifié notre père Noël !

Ils transforment nos rites païens, paillards, lubriques et alcooliques en cérémonies à mourir d’ennui.

Allons Doris, gardez vos racines postiches, votre inquisition, vos clochers et vos bénédictions !

Et comme dit le poète, laissez-nous, pour 2010, la terre et la vie, qui sont parfois si jolies !

RSR1 06-01-2010

10:18 Publié dans rsr.ch | Tags : confédération, religion, compétition, santé, dieu, liberté | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |