humour - Page 2

  • Mourir ? Plutôt crever !

    Imprimer

    afficheMPc.jpg A partir de mercredi , dans plus d'une vingtaine de villes en France (Paris, mais aussi Montreuil, Saint Ouen l'Aumone, Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Amiens, Nancy, Nantes, Saint Etienne, Lyon, Strasbourg, Caen, Brest, Clermont Ferrand, Marseille, Rennes, Rouen, Villefontaine, Vitrolles), allez découvrir MOURIR ? PLUTOT CREVER ! portrait drôlatique et tendre de Siné par sa fille Stéphane Mercurio.  Avec des rencontres débats avec Stéphane, Siné et les anciens de Siné Hebdo, ou simplement ceux qui ont bien connu le bonhomme dans ses combats (programme détaillé sur www.mourirplutotcrever.com)
    Les belges aussi vont le voir bientot, et nous les suisses, on crèverait idiots ? Alors, distributeurs de mes deux, vous le bougez, votre gros cul, pour qu'on puisse le voir partout en Romandie et au Tessin, voire outre-Sarine après une traduction impossible ???
    Décidément, faut tout faire ici !

    http://www.mourirplutotcrever.com/

    Un film de Stéphane Mercurio:

    Enfin un portrait au cinéma du furieux dessinateur Siné celui qui avec un crayon trempé dans l'acide s'est attaqué indifféremment depuis la fin des années 50 aux curés, rabbins et mollahs, bourgeois et militaires, moralistes de tout poils. Un gars qui au-delà de son image de provocateur à grande gueule, a traversé la grande Histoire avec ses aventures dans la presse : contempteur de l'Algérie française, d'abord dans l'Express avant de monter Siné-Massacre, acteur engagé de Mai 68 et pourfendeur du Général dans l'Enragé, compagnon très critique des révolutions cubaines ou chinoises ( une séquence à mourir de rire vous prouvera le sens limité de l'humour de ces régimes face à Siné ), ami de Malcolm X qui fut le parrain d'une de ses filles et dont le souvenir de sa disparition lui arrache encore des larmes. Probablement que pour faire ce film, il fallait attendre que quelqu'un de très intime s'y colle tant le bougre ne se livre pas facilement. Ca tombe bien il se trouve que Stéphane Mercurio sa fille est cinéaste. Même si la talentueuse réalisatrice a su toujours garder la parfaite distance sans nier le lien, ce sera donc une plongée très personnelle dans l'univers d'un gaillard pour qui la famille au sens large et l'amitié sont aussi importantes que l'engagement politique. Côté famille, vous comprendrez en l'entendant évoquer son père ancien bagnard antimilitariste, que parfois les gênes se transmettent. Côté amis, se mêle le souvenir des disparus comme Prévert et aujourd'hui sa bande d'irréductibles, sans qui Siné Hebdo né de son éviction de Charlie Hebdo pour cause de lèse-Sarkozy junior, ne serait pas né. Une bande avec outre des dessinateurs historiques des aventures Charlie ou Hara Kiri, des vieux amis comme Guy Bedos et Gérard Filoche ou des plus nouveaux comme Benoït Delépine, Isabelle Alonso, tout ça sous la surveillance de Catherine madame Sinet à la ville, et grande ordonnatrice de ce joyeux et salvateur bordel que fut l'aventure Siné Hebdo.

    Avec une devise envoyé comme un défi à ceux qui voyaient le bonhomme déjà enterré : Mourir ? Plutôt Crever !

    Contact distribution

    Antoine Bast

    antoinebast@gmail.com

    0659935284


    JJ RUE

    jjrue@hotmail.fr

    0616552857

    groupe facebook: http://www.facebook.com/home.php?#!/group.php?gid=119849163342&v=wall&ref=ts

  • Pour mettre le feu le 11, allumez La Mèche le 10 !

    Imprimer

    Vous aimez Vigousse, vous pleurez Siné Hebdo ? Vous allez adorer La Mèche, nouveau journal satyrique francophone, en kiosque partout en France et, on l'espère, en Francophonie...

    Allez Naville, on est pas de votre bord, mais il y a du pognon à gagner sur notre dos et celui de nos futurs nombreux lecteurs. Alors un petit effort pour la Romandie : sortez-nous bien le vendredi, comme Vigousse. Les sarkozystes Figaro ou Charlie Hebdo sortent bien à temps le mercredi...

    Et puis pour les lecteurs qui veulent vraiment nous soutenir, abonnez-vous pour nous aider à faire péter de rire le désenchantement du monde néo-libéral et de la morbide société de consommation !

    http://www.lameche.org    abonnement.pdf

    A bientôt, partout où l'on pourra, Dédé-la-science

    58a82e47263a9e7092064e7e4d08150b.png

     

  • Vigousse, jusqu’au bout !

    Imprimer

    La critique du « Dieu vous bénisse ! » des vœux de Doris Leutard m’a valu une quantité inhabituelle de retours.

    Merci pour les encouragements, majoritaires !

    En négligeant deux courriels injurieux, d’autres auditeurs expriment un malentendu.

    A dissiper !

    La présidente peut bénir en privé, mais c’est inapproprié dans le cadre de sa fonction.

    Ce n’est pas attaquer une religion que de le dire !

    Quand elle fait un tel faux pas, c’est le devoir des chroniqueurs et des bouffons de la critiquer et d’en faire rire…

    Refuser la bénédiction confédérale ou la créature dans la constitution n’est pas rejeter le christianisme.

    Pas plus que refuser de nouveaux minarets n’opprime les musulmans…

    C’est remettre les religions dans la liberté d’une sphère privée protégée et empêcher l’une ou l’autre d’en abuser.

    Quant au rire, c’est un devoir démocratique dans la bouillie consensuelle des compromissions politiques :

    Les socialistes plus verts que les Verts, les Verts plus réactionnaires que la droite, la droite parfois plus ouverte que la gauche…

    Mieux vaut en rire, si l’on ne veut pas se ramollir et si l’on veut rester vigousse, pas seulement tous les vendredis !

    Car le rire est le meilleur traitement de la peur qu’il détourne :

    le rire, l’auto - dérision, l’humour permettent d’échapper au pire.

    Je les ai retrouvés chez les plus pauvres, dans les situations les plus désespérées.

    Jusqu’à ce mourant proche, réveillé il y a quinze jours par une infirmière maladroite:

    « je vous ai réveillé, monsieur ?

    - ­Oui, …méchamment ! »

    dit-il, avec un dernier clin d’œil et une ébauche de dernier sourire !

    Vigousse jusqu’au bout !

     

    RSR1 20-01-2010

     

    Lien permanent Catégories : rsr.ch 0 commentaire
  • Insupportables ados !

    Imprimer

    Les ados sont insupportables, mais ce sont nos enfants !
    Le titre du livre d’Etienne Liebig résume tout !
    Educateur et chercheur, Etienne Liebig vit avec des adolescents de tous les milieux les depuis trente ans.
    Dans un langage, simple et drôle, il raconte les extra terrestres que deviennent nos enfants à la montée des hormones.
    Ils sont lourds, menteurs, violents, stupides, pénibles, primaires, incultes, inconscients, et je vous épargne le pire !
    L’auteur explique, avec une rare pertinence, pourquoi ils sont ainsi, du moins dans notre société actuelle.
    Au premier rang, l’indéfinition et la versatilité de leur statut.
    Une fois, on leur demande d’être autonomes, la suivante, sans prévenir, on les traite comme des enfants.
    Pour tout ce qui concerne les plaisirs – sexe, sorties, horaires … - on les infantilise…
    Mais pour les obligations – scolarité, choix professionnels,…- ils devraient être des adultes responsables !
    Une double contrainte inacceptable…
    Elle explique en partie leur versatilité, leur hostilité et l’échec de nos pédagogies.
    L’OPA des marchands et de la pub sur leur pouvoir d’achat abuse de leur recherche d’identité, d’adaptation sociale et de leur besoin de transgression.
    Ces ados ne sont que ce que nous avons été, dans une société qui se cherche, et où il est plus difficile de se trouver.
    Etienne Liebig nous offre, aux éditions Michalon, une lecture jubilatoire, plus pertinente que les divagations des psys en été.
    Elle vous aidera à regarder avec amour et humour les mollusques que vous trainerez en vacances, 
    …Même s’ils sont insupportables…

    RSR1 08-07-2009

    Réf : Les ados sont insupportables, ... mais ce sont nos enfants ! par Etienne Liébig, éd. Michalon, Paris